RDC/Aménagement du territoire: Le caucus des députés nationaux de Kinshasa chez Guy Loando pour s’imprégner du projet « Fatshi City » et se faire une idée sur les différentes réalisations de ce ministère

RDC/Aménagement du territoire: Le caucus des députés nationaux de Kinshasa chez Guy Loando pour s’imprégner du projet « Fatshi City » et se faire une idée sur les différentes réalisations de ce ministère

10 avril 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Dans le souci d’avoir l’information à la source, les élus nationaux de Kinshasa ont sollicité et obtenu une séance de travail avec le ministre d’État en charge l’Aménagement du Territoire. Au menu de leurs échanges, l’éclairage sur le projet « Fatshi City » visant la relocalisation des camps militaires dans la capitale.

Le ministre d’Etat Guy Loando Mboyo a, à cette occasion, fait un état des lieux de son secteur, question de présenter à ses hôtes, les réalisations de son ministère qui joue et qui jouera toujours un rôle clé dans la relance de développement à la base.
Me Guy Loando s’est, par la suite, livré à un exercice plutôt pédagogique, en apportant des détails nécessaires sur le projet « Fatshi City ».

Il a, à cet effet, sollicité l’accompagnement, mieux, le soutien des élus pour la matérialisation de ce projet qui s’inscrit dans la vision du chef de l’Etat, celle de doter le pays des infrastructures modernes et d’améliorer les conditions de vie des hommes en uniformes et de leurs familles.

D’un ton rassurant et avec un franc parler habituel, Me Guy Loando a fait savoir à ses hôtes l’historique de ce projet.
Tout remonte à l’époque de la Conférence Nationale Souveraine. Et dans ce rendez-vous politique historique, la problématique de positionnement de certains camps militaires à Kinshasa a été portée au débat.

En 2016, le Ministre de l’Aménagement du Territoire, Urbanisme et Habitat de l’époque avait contracté avec le groupe Kinko.be pour la relocalisation du camp Kokolo.

Dans cet accord, indique le warrior Guy Loando Mboyo, le Gouvernement devait disponibiliser, pour sa part, le terrain ; et l’entreprise, à son tour, apporter un financement conséquent et construire les camps militaires selon les normes internationales.
Dans la foulée, d’autres accords ont été signés dans le cadre du même dossier, a-t-il rappelé.

Et jouant sa partition lorsqu’il a hérité ce projet, le Ministre d’Etat Guy Loando a mis en place une équipe de travail. « Avec mon équipe nous avons scruté le dossier. Aucun appel d’offres n’était lancé, aucune étude n’était encore réalisée… Et c’est au cours de la 41ème réunion du Conseil des ministres du gouvernement que nous avons soumis le dossier pour approbation afin de nous permettre de le poursuivre selon la vision du chef de l’Etat », a-t-il expliqué. Et de poursuivre : « On ne peut pas aller dans un grand contrat sans préalable, sans état des lieux, sans appel d’offres… Dans la matérialisation de ce projet, le groupe Kinko.be est prêt à nous accompagner », précise-t-il, tout en ajoutant que « le Gouvernement de la République prend au sérieux la question ».

Tout est clair, Me Guy Loando souligne en gras, il n’y aura pas de relocalisation des camps militaires avant la construction des casernes modernes. « Aucun militaire ne va bouger si rien n’est encore construit. Ce n’est qu’après la construction des casernes que les militaires vont être relocalisés », a-t-il ajouté ’’.

Au terme de cette séance, le député national Daniel Mbau, parlant au nom du Caucus, s’est dit satisfait des informations reçues. Il était important, estime cet élu national, de puiser la bonne information à la source pour notamment casser la désinformation qui tente de s’installer autour de ce projet.

Les élus du peuple se sont convenus avec le Ministre d’Etat sur la régularité de ce genre de rencontres afin non seulement de mieux suivre l’évolution de cet ambitieux projet, mais aussi de l’accompagner.

La Rédaction