Climat : la RDC obtient le quitus de co-organiser les préparatifs de la Cop27

Climat : la RDC obtient le quitus de co-organiser les préparatifs de la Cop27

9 avril 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Au cours de la quarante-huitième réunion du Conseil des Ministres présidée en visioconférence par le Premier-Ministre, le vice-premier ministre chargé de l’environnement et développement durable, Ève Bazaïba a fait part au conseil du Rapport relatif aux travaux préparatoires de
la 27ème session de la Conférence des Parties à la Convention Cadre des
Nations-Unies sur le Changement Climatique (PréCop27), en République
démocratique du Congo, en collaboration avec la République Arabe d’Égypte, et en partenariat avec les Etats du Bassin du Congo.

D’après le porte-parole du Gouvernement, la ministre de l’environnement et développement durable a indiqué que la RDC a obtenu l’accord de co-organiser ces assises au
terme de sa récente mission effectuée au Caire en Egypte, où elle était porteuse du message du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, à son homologue Égyptien Abdel Fattah Al Sisi.

Les modalités pratiques de la mise en œuvre du partenariat avec l’Egypte étant en cours de discussion, Eve Bazaïba a précisé qu’elle a été élaboré :
– Un projet d’ordonnance présidentielle mettant en place le comité préparatoire national de la COP27 ;
– Un arrêté ministériel mettant en place le comité technique préparatoire pour la COP27 ;
– Un arrêté ministériel nommant une équipe technique de négociateurs climat pour la République démocratique du Congo ;
– Un Arrêté ministériel mettant sur pieds un comité scientifique d’appui au ministère de l’environnement et développement durable.


Pour Ève Bazaïba, l’organisation de la PréCOP27 en République démocratique du Congo constitue une opportunité pour, entre autres, concrétiser le point 208, axe 44 du Pilier 10 du Programme d’Action du Gouvernement qui fixe comme objectif l’affirmation du leadership de notre pays sur les plans Africain et mondial dans le domaine de la gestion des eaux, des forêts et de la biodiversité.

Bien après ce point d’information, le Conseil en a pris acte.


Dan de Dieu KAYANDA