RDC/EPST : l’ANAPECO rappelle les instructions du Ministre Tony Mwaba sur les frais de scolarité et invite les comités des parents du lycée Bosangani à mettre fin aux pratiques de perception des frais scolaires illicites

RDC/EPST : l’ANAPECO rappelle les instructions du Ministre Tony Mwaba sur les frais de scolarité et invite les comités des parents du lycée Bosangani à mettre fin aux pratiques de perception des frais scolaires illicites

2 avril 2022 0 Par Grandjournalcd.net

L’association nationale des parents d’élèves et d’étudiants de la République Démocratique du Congo, ANAPECO demande ne veut pas entendre parler des perceptions illicites des frais scolaires dans les établissements primaires de l’État.

Cette association a appris avec « étonnement et indignation » le communiqué adressé aux parents pour verser dans un compte bancaire les frais scolaires illicites fixés par le lycée Bosangani/Sacré cœur, à 100 $ par élève de l’école primaire.

Dans une correspondance adressée aux comités de parents de cet établissement, l’ANAPECO appelle ces derniers à mettre fin à cette pratique qui remet en cause la gratuité de l’enseignement primaire.

« Je vous demande instamment, sans atermoiement d’annuler cette démarche et de ne plus jamais renouveler pareille demande qui est non seulement punissable par la loi, mais aussi un acte d’antivaleurs que combat l’ANAPECO avec la dernière énergie », a écrit Diatezwa Mpongi David Steve, président national et représentant légal de l’ANAPECO.

En effet, l’ANAPECO
rappelle les instructions précises du ministre de l’EPST, le professeur Tony Mwaba, contenues dans sa note circulaire sur les frais de scolarité et invite les autorités à politico administratives de contre-attaquer ces antivaleurs.

« Toutes les Autorités Politico- Administratives qui me lisent en copie sont priées de prendre les dispositions qui s’imposent afin que pareil acte ne se répète plus dans un quelconque autre établissement scolaire. L’indolence et le laisser faire et surtout la complicité de vos gestionnaires doit être réprimée avec la dernière énergie pour éviter toute contagion. C’est toujours chez vous que ça commence », accentue-t-il.

Il sied de rappeler qu’en République Démocratique du Congo, les études sont gratuites au niveau primaire, depuis l’avènement du chef de l’État actuel au pouvoir. Cette gratuité rencontre plusieurs défis qui sont entrain d’être relevés par le ministre de l’EPST.

Willy Theway Kambulu