RDC/EPST_lutte contre les violences basées sur le genre en milieu scolaire : Plusieurs recommandations faites au Gouvernement pour améliorer le système éducatif Congolais

RDC/EPST_lutte contre les violences basées sur le genre en milieu scolaire : Plusieurs recommandations faites au Gouvernement pour améliorer le système éducatif Congolais

1 avril 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Trois jours ont suffi, soit du 29 au 31 Mars, pour que les experts délégués par le Gouvernement, les acteurs non-gouvernementaux, ainsi que les partenaires techniques et financiers réfléchissent sur la mitigation des exploitations, abus sexuels et harcèlements sexuels en milieu scolaire.

Durant les discussions, quatre commissions avaient été mis place.

La commission prévention a notamment recommandé l’organisation des séances, sessions des sensibilisations et de plaidoyer ; des tribunes d’expressions populaires citoyennes et de dialogue intergénérationnel et des vidéos témoignages sur les violences basées sur le genre et la protection de l’enfant. Mais aussi, la mise en place d’une commission de suivie et évaluation pour vulgariser les instruments juridiques tant nationaux et internationaux ayant notamment trait à la protection de l’enfant, à lutte contre les VBG, et aux droits humains.

La commission de signalement à quant à elle, plaidé pour la dotation en fournitures et équipements au profit des points focaux dans le milieu solaire afin de leurs permettre de jouer pleinement leurs rôles. A cela s’ajoute, comme recommandation, la promotion des espaces surs au sein des communautés éducatifs permettant aux survivants de dénoncer et de bénéficier d’un accompagnement en toute confidentialité dans le respect des principes recteurs de prise en charges.

La commission suivie et évaluation des actions et de prévention de signalement a conseillé la mise en place d’un cadre de concertation qui prendra en compte toutes les parties prenantes le partage d’information.

La commission réponse a préconisé la création d’un comité de pilotage de différentes parties prenantes en matière de VBG.

Au ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, il a été recommandé de rendre opérationnel un cadre de mutualisation des initiatives de prévention et de réponse pour l’atténuation des incidents Eas/Hs en milieu scolaire.

Le ministère du Genre Famille et Enfant a été exhorté d’étendre l’opérationnalisation des comités et parlements d’enfants dans le milieu scolaire au niveau national pour renforcer la prévention dans la mutualisation.

Le ministère chargé de personnes vivantes avec handicap été encouragé de mettre en place des programmes pour la prise en charge des enfants vivant avec handicap afin de permettre l’effectivité de leurs inclusion en milieu scolaire.

Les participants à ses assises ont appelé le ministère de la santé à appuyer et renforcer les structures médico-sanitaire en intrants et médicaments pour la prise en charge des victimes.

Le ministère des affaires sociales recommandé de pourvoir et améliorer l’opérationnalisation des corps des assistants sociaux dans toutes les écoles de la république pour une mutualisation efficiente de la prévention.

Le ministère de la justice appelé à vulgariser et appliquer les instruments juridiques en rapport avec les Eas/Hs en milieu scolaire pour une réelle mutualisation dans la prévention.

Le ministère des finances a été recommandé de procéder au décaissement des fonds nécessaires pour la réalisation des actions dans le cadre de la lutte.
Au ministère du Budget, il a été recommandé d’allouer des lignes budgétaires conséquentes pour la réalisation des actions pour la lutte contre les Eas/Hs en milieu scolaire.

Au Gouvernement d’une manière générale, un appel général a été lancé pour que la question des VGB en milieu scolaire soit inscrite dans le Budget de l’Etat.

« Il est temps que cela quitte le domaine humanitaire et s’inscrive dans le processus de développement durable » a souligné Bibiche Modjaka.

Au nom du Ministre Tony Mwaba, le coordonnateur adjoint du Projet Equité pour le Renforcement du Système Educatif (Perse) Guy Lombela Wembo qui a tiré les rideaux de cet atelier, annoncé la mise en place d’un cadre de concertation pour approfondir les recommandations faites au Gouvernement.

Dan de Dieu KAYANDA