RDC/hydrocarbures_Hausse de prix du carburant : Didier Budimbu échange avec les opérateurs pétroliers

RDC/hydrocarbures_Hausse de prix du carburant : Didier Budimbu échange avec les opérateurs pétroliers

1 avril 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le Ministre national en charge des hydrocarbures, Didier Budimbu a échangé avec les opérations économiques sur les hausses de prix du carburant à la pompe dans certains pays.

Très soucieux de s’assurer de l’approvisionnement notamment de Kinshasa et ses environs en produits pétroliers aux tarifs abordables, le Ministre de tutelle congolais a échangé de nouveau avec les exploitants pétroliers opérant au pays pour des mesures d’encadrement.

Au cœur de leurs échanges, les deux parties ont réfléchi bilatéralement sur les incidences éventuelles sur le prix du carburant à la pompe. Ensemble, ils ont examiné un aspect de la question qui se pose : faut-il, pour l’État congolais, à compenser en payant le manque à gagner aux pétroliers ou va-t-il falloir désormais vendre le carburant au prix réel du marché ?

C’est à dire que le litre reviendrait à 3500 francs pour éviter une probable pénurie du carburant en cette période de la crise pour la raison évoquée plus haut…

Mettant en exergue le slogan « le peuple d’abord», le ministre des Hydrocarbures, a notifié à ses interlocuteurs, de s’en référer au gouvernement pour assurer régulièrement le manque à gagner aux pétroliers afin de ne pas majorer le prix pratiqué dit social s’élevant à l’heure qu’il est à 2085 FC pour le gazoil et 2095 pour l’essence afin d’éviter l’augmenter des prix des biens de consommation courante.

Ces opérateurs visiblement satisfaits de l’issue des échanges avec le ministre, rassurent de travailler dans la même vision pour le bien de tous.

Pour ce faire, le gouvernement prend en charge le 1500 francs en demandant aux opérateurs de maintenir le tarif actuel. Aujourd’hui en France par exemple, le litre d’essence est vendu à 2.10 $ alors qu’en RDC, il est à 1$.

Il sied de signaler que la guerre entre la Russie et l’Ukraine a eu des incidences économiques sur les biens de domaines notamment le secteur pétrolier dont la conséquence est la hausse des prix du carburant à la pompe dans certains pays surtout européens et bien au-delà.

Glody Luedi