RDC : Eddy Mundela et Oulimata Sarr s’entretiennent sur la représentativité de la femme Congolaise dans les instances de prises de décisions

RDC : Eddy Mundela et Oulimata Sarr s’entretiennent sur la représentativité de la femme Congolaise dans les instances de prises de décisions

29 mars 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le premier vice-président de la chambre haute du Parlement, Eddy Mundela Kanku a accordé ce mardi 29 mars à son cabinet de travail, une audience à la directrice régionale Afrique de l’Ouest et Centrale de l’Onu Femme, Oulimata Sarr.

Il était question au cours de cet échange, de réfléchir et peaufiner des stratégies pour que la femme Congolaise soit représentée dans la sphère de prise de décision. Ce, à quelques mois de la tenue du nouveau cycle électoral.

Eddy Mundela et Oulimata Sarr ont aussi passé en revue les relations bilatérales qui prévalent entre la RDC et l’ONU.

A la presse, la directrice régionale Afrique de l’Ouest et Centrale de l’Onu Femme a affirmé avoir reçu le soutien du sénat pour que la femme Congolaise revête son statut idéal.

« Je suis ici au sénat parce-que nous allons vers les élections. Nous sommes venus faire le plaidoyer pour une meilleure représentativité des femmes. Nous avons eu des discussions très enrichissantes et beaucoup d’orientations avec le premier vice-président du sénat. Nous avons eu le soutien du premier vice-président du sénat pour que la femme Congolaise trouve sa place et soit représentée dans les instances des prises de décisions. Aujourd’hui, nous pouvons influencer la loi électorale car la constitution consacre la parité. Nous voulons que cette parité se retrouve dans les prochaines élections et nous comptons sur nos alliés, notamment le sénat pour porter avec nous ce plaidoyer très fort au niveau des partis politiques » a-t-elle déclaré.

Et de renchérir : « Nous avons reçu l’engagement personnel et le soutien de Monsieur Eddy Mundela. Il sait que la femme Congolaise doit jouer son rôle. La croissance et l’émergence et le développement du Congo passeront aussi par les femmes. Durant nos prochaines rencontres, nous parlerons aussi avec lui des droits et autonomisation de la femme ».

Par ailleurs, le sénateur Eddy Mundela a rappelé à son hôte, que le Parlement Congolais tient à faire respecter la constitution de la République qui stipule en son article 14 que la femme a aussi droit à une représentation équitable au sein des institutions nationales, provinciales et locales.

Cette audience a été sanctionnée par l’engagement du sénat et de l’ONU Femme quant à ce.

Dan de Dieu KAYANDA