Football/Mondial Qatar 2022 : La FECOFA réagit aux accusations de la FédérationMarocaine

Football/Mondial Qatar 2022 : La FECOFA réagit aux accusations de la Fédération
Marocaine

24 mars 2022 0 Par Grandjournalcd.net


La Fédération Royale Marocaine de Football a, à travers un communiqué adressée à la Confédération Africaine de Football le mardi 23 mars, sollicité des sanctions contre la Fédération Congolaise de Football Association.


La cause serait un comportement anti sportif qu’aurait été victime sa délégation à Kinshasa notamment, l’absence des officiels de la FECOFA à l’aéroport à son arrivée, et leur déplacement jusqu’à l’hôtel par des engins en panne.

Sans tarder, la RDC via sa fédération a répondu coup sur coup sur ces allégations jugées de sans fondement.

« Nous vous informons que le rapport qui a été fait à la CAF par le secrétaire général de la Fédération Royale Marocaine de Football sur les conditions d’accueil de leur délégation est dénué de tout fondement », écrit le secrétaire général de la FECOFA Belge Situatala.


À en croire la FECOFA, « la planification a été faite dans la journée par les services attitrés, l’officier de surêté et sécurité de la FECOFA, le Colonel Tozy Ndala et l’un du service de protocole de la FECOFA, Philippe Muyoyo étaient de bonnes heures pour les accueillir soit de 16h30 jusqu’à 23h 34».

Et d’ajouter : « La FECOFA était à l’aéroport avec un bus de très bonne qualité et une jeep de marque Prado, mais, leur équipe (ndlr Maroc) d’avance a loué à notre insu un autre bus, certainement pour éviter de monter à bord du bus de la FECOFA ».

Au sujet de la sécurité de l’équipe marocaine, Donatien Tshimanga président ad intérim du Football Congolais rapporte que la délégation marocaine a été escortée de l’aéroport jusqu’à leur hôtel par les éléments de la police nationale congolaise.

« Nous sommes désolés du mauvais choix qu’ils ont opéré, mais cela ne peut-être nullement imputé à la FECOFA. Et par conséquent, demandons à la FRMF le retrait des propos infondés contenus dans leur correspondance pré rappelée ».

Preuves à l’appui, la FECOFA demande à sa consœur de rester fair-play car elle avait tout mis en place pour le bon déroulement du déplacement du Maroc, mais cette dernière, a dans un sursaut d’orgueil voulu assurer seule son voyage.

Jean-Claude Kabinda