RDC : Médecins sans frontières ferment ses projets humanitaires en Ituri à cause de l’insécurité

RDC : Médecins sans frontières ferment ses projets humanitaires en Ituri à cause de l’insécurité

21 mars 2022 0 Par Grandjournalcd.net

L’organisation non gouvernementale, médicale humanitaire internationale Médecins Sans Frontières (MSF) décident de restreindre ses champs d’actions, notamment fermer ses projets humanitaires vitaux à Nizi et Bambu dans la province de l’Ituri à cause de l’insécurité et l’impunité.

Ce Lundi 21 mars lors d’une conférence de presse, MSF a rappelé que cette décision a été motivé par l’insécurité et l’impunité qui persistent en Ituri, malgré l’État de siège.

« Quatre mois après l’attaque perpétrée à l’encontre d’un convoi
humanitaire de Médecins Sans Frontières par des hommes armés non identifiés, l’organisation annonce la fermeture de ses projets à Nizi et Bambu. Deux membres de MSF avaient été grièvement blessés par balles le 28 octobre 2021 sur la route entre les localités de Nizi et Bambu dans le territoire de Djugu, situé dans la province de l’Ituri. Cette lourde décision intervient face à l’absence prolongée de garanties de sécurité de la part des différents acteurs qui s’affrontent dans la région.
Cette situation est intenable et nous contraint à fermer ce projet » a dit Olivier Maizoué, responsable des programmes de MSF pour la République démocratique du Congo (RDC).

Pour les populations de Nizi et Bambu, les responsables du MSF continueront, tant soit peu à leur venir en aide.

« Pour Nizi et Bambu, des donations de
médicaments et de matériel médical sont prévues pour aider les acteurs de santé à couvrir les mois à venir. Nous sommes toute fois bien conscients que ces donations isolées ne compenseront pas notre départ et porteront préjudice aux populations qui ont cruellement besoin de soins de santé. MSF continuera, malgré tout, à apporter une assistance humanitaire en Ituri, à Drodro et Angumu où l’organisation est présente depuis plusieurs années. » a souligné Olivier Maizoué.

Pour exprimer son inquiétude, le personnel MSF en RDC protestera la journée du mercredi 23 mars 2022 sur toute l’étendue du pays. L’ensemble des activités de l’organisation seront donc suspendues, à l’exception des activités médicales pour les cas critiques.

Par ailleurs, MSF réitère sa demande pour qu’une enquête soit menée par
les autorités.

Dan de Dieu KAYANDA