RDC/Kasaï Central : scandale à Luiza, des responsables des centres de santé accusés de vente illicite des intrants destinés aux personnes malnutries

RDC/Kasaï Central : scandale à Luiza, des responsables des centres de santé accusés de vente illicite des intrants destinés aux personnes malnutries

15 mars 2022 0 Par Grandjournalcd.net

L’organisation non gouvernementale « Lumière du Kasaï  » est montée au créneau pour dénoncer et condamner la vente des plumpy nut, intrants dotés au territoire de Luiza par les partenaires, afin de lutter contre la malnutrition sévère qui bat record dans les zones de santé de cette province.

Ce lundi 14 mars au cours d’un point de presse, son coordonnateur Samuel Beya Beya Mukendi a appelé la justice à traquer ces personnes malintentionnées et décourager ce comportement ignoble.

« Le territoire de Luiza est l’un des territoires les plus affectés par les cas de la malnutrition sévère. Mais chose déplorable, il est des infirmiers titulaires de certains centres de santé dans les zones de santé du territoire, qui se sont investis dans la vente des plumpy nut pour gagner de l’argent. Ce sont des pratiques que nous dénonçons et condamnons avec toute notre énergie » a t-il condamné.

Et de poursuivre : « ces intrants leur ont été donnés par les partenaires pour distribuer gratuitement aux fins de lutter contre la malnutrition dans nos milieux et non pas pour vendre. Les infirmiers titulaires et infirmiers titulaires adjoint sont entrain de remplir inutilement les fiches sous prétexte qu’ils ont distribué et pourtant non. Les plumpy quittent Luiza vers Tshikapa, Mwene-Ditu et autres où ils vendent et se font de l’argent. Nous saluons les efforts de notre police qui a déjà mis la main sur quelques uns des infirmiers ayant vendu ces produits, et nous invitons la justice à faire son travail tout en décourageant cette pratique incivique ».

Samuel Beya appelle également la population à la vigilance et à dénoncer toute vente des plumpy nut par n’importe qui que ce soit.

Signalons qu’à Luiza, récemment quelques personnels de santé ont été arrêtés par la police et emprisonnés pour avoir mis en vente les intrants de risposte à la malnutrition aiguë dans le territoire.

Jean-Claude Kabinda