RDC/Dossiers Bukangalonzo et Zaïrianisation : Matata Ponyo pointe à nouveau du doigt accusateur Modeste Bahati

RDC/Dossiers Bukangalonzo et Zaïrianisation : Matata Ponyo pointe à nouveau du doigt accusateur Modeste Bahati

15 mars 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le premier-ministre honoraire, le sénateur Augustin Matata Ponyo Mapon accuse de nouveau le président de sa chambre, Modeste Bahati d’être complice avec le procureur près la Cour Constitutionnelle pour sa condamnation.

Dans une correspondance adressée à ses collègues ce mardi 15 mars, le sénateur Augustin Matata Ponyo dénonce la violation de ses droits caractérisée par le refus du bureau de sa chambre à appliquer l’arrêt de la haute cour lui remettant dans ses droits.

« J’ai souhaité vous saisir directement parce que, comme vous le savez bien, le président du Sénat est en complicité avec le parquet près la Cour Constitutionnelle pour obtenir coûte que coûte ma condamnation et mon emprisonnement, ce qui est inimaginable et inacceptable pour un responsable dont l’une de missions est de veiller aux droits de tous les sénateurs » a-t-il déploré.

Matata Ponyo informe à ses collègues avoir saisi Modeste Bahati, sans aucune réponse de ce dernier.

« Pour preuve notamment, je lui ai envoyé plusieurs lettres auxquelles il n’a jamais répondu. Par contre, je ne reçois de lui que de lettres m’envoyant de réquisitoires de la justice et de levée des immunités. Par ailleurs, vous savez qu’il a plusieurs fois refusé le débat sur mon dossier en violation flagrante des textes qui régissent le fonctionnement de notre Chambre » a-t-il déploré.

Matata Ponyo a en outre dans cette correspondance saisi l’opinion tant nationale et internationale en témoin sur le refus délibéré du Modeste Bahati a appliqué la décision de la Cour Constitutionnelle en violation de l’alinéa 1 de l’article 168 de la Constitution qui stipule que les arrêts de la Cour Constitutionnelle ne sont susceptibles d’aucun recours et sont immédiatement exécutoires.

Jean-Claude Kabinda