RDC/EPST_revisitation de la convention scolaire 40 ans après : sur instruction du Professeur Tony Mwaba, un projet d’une nouvelle convention scolaire déjà sur la table de toutes les confessions religieuses pour examen et amendements

RDC/EPST_revisitation de la convention scolaire 40 ans après : sur instruction du Professeur Tony Mwaba, un projet d’une nouvelle convention scolaire déjà sur la table de toutes les confessions religieuses pour examen et amendements

14 mars 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Déterminé à redonner un nouveau souffle au système éducatif congolais, le Ministre de l’enseignement primaire, secondaire et techniques (EPST), le professeur Tony Mwaba avait des son arrivée à la tête de ce ministère entamé une série des consultations notamment avec les responsables des confessions religieuses partenaires du gouvernement dans le secteur de l’éducation en RDC.

Il était donc question pour lui de conférer avec les responsables de l’Eglise Catholique, de l’église Kimbaguiste, des Eglises de réveil  et celui de ECC.

Occasion pour lui d’échanger sur la revisitation de la convention scolaire de Fevrier 1977 qui lie les Églises du Congo à L’Etat qui est devenue à ce jour obsolète, 40 ans après sa signature.

Pour sa mise à jour le Ministre de l’EPST tenait à mettre sur pied dans les jours à venir une commission pour revisiter cette convention.

C’est dans ce cadre que depuis le samedi 12 mars 2022, sur instruction du Ministre de l’EPS, le Professeur Tony Mwaba Kazadi, un projet d’une nouvelle convention scolaire a été envoyé à toutes les confessions religieuses pour examiner et faire parvenir leurs amendements.

À en croire les services du ministère de l’EPST, les responsables des confessions religieuses ont deux semaines, soit 15 jours pour faire parvenir leurs amendements.

Pour le patron de l’EPST, « Au delà de sa mission prophétique, l’église accompagne aussi l’État plus particulièrement dans l’éducation et l’apprentissage des enfants et joue un rôle important et en même temps un grand partenaire, d’où la nécessité de revisiter la convention qui lie les églises et l’État pour l’adapter aux évolutions de notre système de l’éducation, principalement avec la gratuité de l’enseignement ».

La Rédaction