RDC/EPST : Certaines banques accusées de saper la gratuité de l’enseignement primaire en province

RDC/EPST : Certaines banques accusées de saper la gratuité de l’enseignement primaire en province

14 mars 2022 0 Par Grandjournalcd.net

En tête-à-tête ce dimanche 13 Mars à Kenge avec les responsables provinciaux de son ministère dans le cadre de sa tournée d’itinérance, le Ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique, le Professeur Tony Mwaba a reçu les doléances de ses représentants en province sur la mauvaise gérance de certains banques à geler les salaires des enseignants.

A Kenge, chef-lieu de la province du Kwango où il est en mission pour faire un état de lieu des provinces éducationnelles du ressort de l’ancienne province du grand Bandundu, et faire les suivies de ces orientations sur la lutte acharnée des anti-valeurs, le Professeur Tony Mwaba a eu un tête-à-tête avec ces animateurs de l’EPST en province, et autres partenaires éducatives.

Avouant que la gratuité de l’enseignement primaire est effective dans toutes leurs huit provinces éducationnelles, les directeurs provinciales, les inspecteurs principaux provinciaux, les directeurs provinciaux du service de contrôle et de la paie des enseignants ainsi que tous les responsables de sous-divisions, des pools de l’inspection et les chefs d’antennes du Secope en présence des élus nationaux et provinciaux, du ministre provincial en charge de L’éducation, ont dit Tony Mwaba avoir sanctionnés certaines religieuses trouvées en flagrant délit des violations des orientations.

Ils ont décrié le retard qu’accusent certaines banques et la Caritas dans le paiement des salaires des enseignants, cause qui perturbe le bon déroulement des enseignements.

« La TMB et ECOBANK effectuent une paie trimestrielle alors que l’État a déjà mis à leur disposition les fonds pour payer les enseignants, étant donné le caractère alimentaire du salaire » ont-ils tous rappelé.

Pire, ont-ils insisté, « la Caritas bloque les salaires des enseignants qu’elle paie selon les humeurs des religieux. A Bolobo particulièrement, un Abbé se montre très orgueilleux et met très mal à l’aise les enseignants au détriment de la formation des enfants ».

A Tony Mwaba, ces responsables ont aussi fait observer l’ingérence politique dans la conduire de certaines Sous-Divisions qui facilite l’incompétence de quelques cadres trouvés sur place.

Ils ont également signalé l’état de délabrement très avancé des infrastructures scolaires dont certaines sont en matériaux locaux, du vieillissement de certains enseignants.

Dans le cadre de l’application de la gratuité de l’enseignement primaire et de la lutte contre les antivaleurs, ils ont fait savoir que les campagnes de sensibilisation et les ateliers de formation sont organisés à cet effet.

Dan de Dieu KAYANDA