RDC/EPST : le gouvernement se dit préoccupé et veut une solution palliative à la situation de plus de 800 élèves finalistes réfugiés en Tanzanie

RDC/EPST : le gouvernement se dit préoccupé et veut une solution palliative à la situation de plus de 800 élèves finalistes réfugiés en Tanzanie

28 février 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde veut une solution palliative à la situation des élèves finalistes réfugiés à kigoma, en Tanzanie n’ayant pas pris part aux épreuves de la session ordinaire de l’examen d’État édition 2021.

Au cours de la quarante deuxième réunion du conseil des ministres tenue vendredi 25 février dernier, le chef du gouvernement congolais qui a pris la parole après la communication du président de la République, a instruit les ministres sectoriels à s’y atteler pour trouver une solution optimale.

« Le premier ministre, chef du gouvemement, est revenu sur le cas de plus de 800 élèves finalistes du secondaire, réfugiés à Kigoma en Tanzanie et qui n’ont pas pu participer aux épreuves de l’édition 2021. Il a instruit le Vice-Premier Ministre, ministre des affaires étrangères, le ministre de l’intégration régionale ainsi que celui de l’enseignement primaire, secondaire et technique à travailer en synergie pour apporter une réponse appropriée à cette question » rapporte le compte rendu de la réunion.

Le premier ministre a également abordé la question liée aux congolais bloqués en Ukraine et des mesures à prendre au niveau du ministère des affaires étrangères pour leur apporter le soutien nécessaire

Il sied de rappeler qu’au total, 810 finalistes du secondaire qui ont étudié dans les écoles consulaires de la Tanzanie avaient raté toutes les épreuves de la session ordinaire de l’examen d’Etat organisées du lundi 30 août au jeudi 02 septembre 2021.

D’après Émile Kimpumpu, Inspecteur Principal Provincial (IPP) de la province éducationnelle Sud-Kivu 2, qui inclut les territoires d’Uvira et Fizi, mais aussi les écoles consulaires du Burundi et de la Tanzanie, les autorités Tanzaniennes avaient refusé que les malles des questionnaires arrivent dans le camp qui devrait recevoir les candidats.

Willy Theway Kambulu