NTIC : Augustin Kibassa représente la RDC à la 5ème réunion du CMTIC de l’Alliance Smart Africa à Brazzaville

NTIC : Augustin Kibassa représente la RDC à la 5ème réunion du CMTIC de l’Alliance Smart Africa à Brazzaville

26 février 2022 0 Par Grandjournalcd.net

24 heures après l’inauguration du Centre Africain de Recherche sur l’Intelligence Artificielle (CARIA) à l’Université Denis Sassou N’guesso de Kintelé ; Brazzaville, capitale de la République du Congo a abrité ce vendredi 25 février, les travaux de la cinquième réunion du conseil des ministres en charge des Technologies de l’Information et de la Communication (CMTIC) de l’Alliance Smart Africa.

En séjour depuis le 23 février à Brazzaville, capitale de la République du Congo accompagné d’une forte délégation des experts en nouvelle technologie de l’information et de la communication, le ministre Congolais des Postes, Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, PTNTIC, Augustin Kibassa Maliba, représente la RDC à ce haut sommet qui réunit autour d’une table 32 pays africains, des organisations internationales, des sociétés mondiales ayant pour vision de créer un marché numérique unique en Afrique d’ici 2030.

Lancé au Centre International de conférence de Kintelé par le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’économie numérique de la République du Congo, pays hôte, représentant le Premier Ministre Anatole Collinet Makosso; Monsieur, Léon Ibombo a émis les vœux que ces assises puissent ressortir des décisions pertinentes susceptibles de faire progresser ce réseau vers la transformation digitale de l’Afrique.

« Le CMTIC de l’Alliance Smart Africa, émanation des Chefs d’État et des gouvernements est un instrument de promotion et de développement socio-économique par les technologies de l’information et de communication. Il a été créé pour prendre des décisions nécessaires engageant les États. Au centre de la vision de nos Chefs d’État, la transformation numérique du continent en tant que levier important de développement socio-économique répondrait mieux à son accélération. Les efforts déjà fournis doivent être poursuivis dans l’intérêt de nos pays respectifs » a-t-il déclaré.

Pour le ministre Congolais des PTNTIC, Kibassa Maliba, ces assises constituent une aubaine pour la RDC, « dans le sens où elles rentrent dans le cadre du processus de la transformation numérique dans lequel le s’est déjà lancée ».

« La vision de Smart Africa est de créer un grand marché numérique d’Afrique et dans la faisabilité, Smart Africa est très souple et le dynamisme de l’équipe qui dirige Smart Africa permet à ce que nous puissions avoir énormément des rencontres. Il y a aussi des partenaires qui arrivent à trouver et concrétiser plusieurs projets. Nous avons eu l’inauguration du Centre Africain de Recherche en Intelligence Artificielle (CARIA) et le lancement du SADA (Smart Africa Digital Academy) à Brazzaville. Ce sont des projets concrets grâce Smart Africa. Il y a beaucoup d’autres projets qui vont au-delà du Congo Brazzaville et qui vont toucher la plupart des pays membres de l’Alliance Smart Africa dont la RDC, qui se prépare à lancer plusieurs projets similaires » a affirmé le ministre Kibassa Maliba à la presse.

Et de rajouter : « grâce à cette initiative, l’Afrique s’est décidée de se mettre ensemble et concrétiser des projets que nous pourrons aussi vendre à l’extérieur ».

Monsieur Léon Ibombo, ministre des Postes, des Télécommunications et de l’économie numérique de la République du Congo qui conduit ces travaux, en présence du Directeur Général de l’Alliance Smart Africa, appelle les États membres de l’Alliance Smart Africa  » à tout mettre en œuvre pour accueillir le tiers restant afin qu’ensemble nous allions plus loin dans l’atteinte de nos objectifs communs notamment, transformer numériquement l’Afrique pour son développement socio-économique ».

Dan de Dieu KAYANDA