Coopération/Mécanisme Régional de Suivi de l’accord cadre d’Addis-Abeba : après le succès des assises de Kinshasa, le Burundi prêt à accueillir le prochain sommet en 2023

Coopération/Mécanisme Régional de Suivi de l’accord cadre d’Addis-Abeba : après le succès des assises de Kinshasa, le Burundi prêt à accueillir le prochain sommet en 2023

25 février 2022 0 Par Grandjournalcd.net

L’annonce a été faite au cours des assises du dixième sommet du mécanisme régional de suivi de l’accord cadre d’Addis-Abeba, tenu à Kinshasa en République Démocratique du Congo.

Le prochain sommet, soit le 11ème, du Mécanisme Régional de Suivi de l’Accord cadre d’Addis-Abeba, va se tenir à Bujumbura, capitale de la République du Burundi, en 2023.

A cette occasion, les chefs d’État et gouvernements, ont remercié le président burundais Yoweri Museveni, pour son leadership à la tête de cette institution régional et pour son offre d’abriter, la prochaine réunion.

« Les Chefs d’État et gouvernements remercient son Excellence Monsieur Yoweri Kaguta Museveni, Président de la République de l’Ouganda pour son leadership et l’action efficace qu’il a menée à la tête du mécanisme régional de suivi de l’accord cadre d’Addis-Abeba d’octobre 2018 à février 2022 ; Accueillent avec satisfaction l’offre généreuse du Burundi d’abriter à Bujumbura la 11ème réunion de haut niveau du mécanisme régional de suivi de l’accord cadre d’Addis-Abeba en 2023 et encouragent d’autres pays signataires à envisager d’accueillir les réunions suivantes », renseigne le communiqué final lu par Didier Mazenga, ministre congolais en charge de l’intégration régionale.

Félix Tshisekedi, qui a succédé à son homologue ougandais, Yoweri Museveni à la tête du Mécanisme régional de suivi de l’Accord cadre d’Addis-Abeba, a remercié tous ceux qui ont pris part à ces travaux. Il a rappelé la nécessité de poursuivre les efforts pour consolider la paix et la sécurité dans la région.

« Je remercie tous les chefs d’État qui ont bien accepté de participer à cette réunion, je remercie le secrétaire général adjoint de l’ONU Jean-Pierre Lacroix pour sa présence, je remercie également monsieur le Président de la commission de l’Union Africaine Moussa Faki pour sa présence, merci à l’envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies dans les grands lacs Monsieur Xuang Xia pour sa participation et merci aux représentants des Chefs d’État absents aujourd’hui. Rendez-vous en 2023 à Bujumbura. Poursuivons nos efforts pour consolider la paix et la sécurité dans la région et également pour rapprocher nos peuples par des projets intégrateurs qui vont très sûrement assurer le bien-être et le développement à nos peuples respectifs », a-t-il recommandé.

L’Accord-Cadre d’Addis Abeba vise la paix et la sécurité dans la sous-région. Chaque année, les pays garants doivent en faire une évaluation, notamment en rapport avec les conflits qui, à l’origine, ont motivé la mise en commun des efforts des pays concernés. Sept chefs d’États ont pris part à ces travaux. D’autres ont été représentés soit par les chefs des Gouvernements, soit par leurs ministres des affaires étrangères.

Signalons que, les institutions continentales et internationales, ont aussi pris par à cette grande réunion.
Pour l’Union africaine, le Président de sa Commission, Moussa Faki et pour le compte des Nations Unies, le Secrétaire général adjoint, Jean-Pierre Lacroix.

Mardochée Kanku