RDC/Lubumbashi-16e anniversaire de la Constitution : un jeune du PPRD rend hommage à Joseph Kabila

RDC/Lubumbashi-16e anniversaire de la Constitution : un jeune du PPRD rend hommage à Joseph Kabila

19 février 2022 0 Par Grandjournalcd.net

18 février 2006 – 18 février 2022, 16 ans jour pour jour que Joseph Kabila Kabange promulguait cette nouvelle constitution de la République démocratique du Congo.

A cette occasion, Walid Nassor, coordonnateur de l’Alliance des Kabilistes Musulmans du Katanga, une cellule du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie a tenu une cérémonie à Lubumbashi, Chef-lieu de la province du Haut Katanga afin de rendre hommage à l’ancien Chef d’Etat qu’il considère comme artisan de ce texte qui a ouvert la voie à la 3ème République.

« Ceci est un héritage légué à la nation et promulgué par le président Joseph Kabila le 18 février 2006. C’est cette constitution qui est le fondement de la démocratie que nous vivons dans ce pays et de l’alternance que nous avons vécue pour la toute première fois de l’histoire du Congo le 24 janvier 2019, avec à la clé, la passation civilisée du pouvoir entre un président sortant et un président entrant. Encore un autre honneur que le président Joseph Kabila a fait à notre pays et à tout le peuple Congolais. Pour tout cela, nous lui rendons un vibrant hommage et demandons à Dieu de le protéger pour que son expérience serve le pays de génération en génération », a-t-il lancé sous les ovations dun parterre des militants du parti de Joseph Kabila, le PPRD.

Pour lier l’utile à l’agréable, Walid Nassor a remis aux jeunes de l’association Kabila Forever des exemplaires en français et en swahili de la loi fondamentale afin de favoriser sa vulgarisation à travers toute cette zone swahiliphone.

Cette Constitution a été écrite par la conférence nationale souveraine. Elle est considérée au pays comme “la plus importante ” de l’histoire constitutionnelle et politique de la RDC.

Elle est la troisième Constitution du pays à être adoptée par référendum après celles des 1èr août 1964 et 24 juin 1967.

Moïse Dianyishayi