RDC/Autorisation de sortie de Kabund : Voici les conditions posées par Tshisekedi

RDC/Autorisation de sortie de Kabund : Voici les conditions posées par Tshisekedi

17 février 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l’Assemblée nationale, en difficulté politique depuis quelques temps, a sollicité, l’autorisation de se faire soigner à l’étranger au près du président Mboso N’Kodia, qui, a fait la sourde oreille jusqu’à présent.

Étant classé parmi les dossiers sensibles, la demande de Kabund, vient de recevoir l’approbation de la présidence, avec plusieurs conditions.

Selon les sources proches de la chambre basse du parlement, Christophe Mboso aurait été instruit, ce 17 février, par le président Félix Tshisekedi à autoriser la sortie de Kabund pour recevoir les soins nécessaires. Une autorisation de sortie sous condition, à en croire ces mêmes sources, le maître nageur est appelé à la discrétion et d’éviter de s’exprimer sur la situation politique nationale pendant sa convalescence.

Pour rappel, Jean Marc Kabund, avait adressé au président de l’Assemblée nationale, une lettre, le 16 février, évoquant un « traumatisme au genou gauche » qui nécessiterait son « évacuation sanitaire » en Grande-Bretagne. Il indique même, en avoir discuté avec lui au téléphone en date du 8 janvier et qu’il lui a transmis, le 26 du mois passé, un rapport médical attestant de son état de santé. Cependant, le silence est resté la principale réponse à ses sollicitations.

D’après plusieurs sources, Kabund, aurait saisi, le comité de sage et a dénoncé une « violation délibérée » du règlement de la chambre basse. Lui qui se considère toujours comme 1er vice-président de l’Assemblée nationale.

Selon l’un de ses collaborateurs, le président de l’Assemblée nationale avait conseillé à Jean-Marc Kabund de se faire soigner, pour le moment, en RD Congo, afin d’éviter toute forme de spéculation sur ses activités à l’étranger. Le contexte politique est en effet tendu depuis l’annonce, en janvier, de sa démission du bureau.

Retenons que, les relations, sont restés tendues entre l’ancien président intérimaire de l’union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et le Camp présidentiel depuis l’annonce de sa démission à son poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale.

Mardochée kanku