RDC/Nord-Kivu : plus de 20 milles ménages en déplacement forcé dépourvus d’aide humanitaire à Beni

RDC/Nord-Kivu : plus de 20 milles ménages en déplacement forcé dépourvus d’aide humanitaire à Beni

16 février 2022 0 Par Grandjournalcd.net

La situation humanitaire est jugée précaire par les forces vives dans le secteur de Ruwenzori en territoire de Beni au Nord-Kivu. Plus de 20 milles ménages qui n’ont plus accès à leurs champs et à l’aide humanitaire suite à l’insécurité dans cette région sont contraints de se déplacer.

Voici maintenant environs deux ans que le secteur de Ruwenzori demeure sous une menace sécuritaire orchestrée par des rebelles locaux et étrangers particulièrement des rebelles Ougandais de l’ADF. Cette situation est caractérisée par la tuerie et kidnapping des civils, l’incendie des maisons et biens de la population.

Face à cette situation, plusieurs habitants ont vidé leurs villages à la recherche des zones supposées sécurisées, les uns prenant le groupement Basongora et d’autres vers les villes de Beni et Butembo ou traversent la frontière pour l’Ouganda voisin.

Les forces vives de Ruwenzori qui estiment à plus de 20 milles ces ménages qui sont en déplacement forcé, fait savoir que ces derniers endurent des conditions de vie déplorable vu qu’ils n’ont plus accès à leurs activités champêtres ni à l’aide des organisations humanitaires qui ne foulent presque plus cette zone à cause d’une insécurité grandissante qui s’y observe.

Ricardo RUPANDE, président de cette structure citoyenne, urge le gouvernement congolais de prendre ses responsabilités en apportant une aide humanitaire à ces nécessiteux avant même de rétablir la paix dont ils ont besoin dans cette partie Est du pays. Toutefois, il fait savoir que la restauration de la paix et la sécurité reste une solution durable à envisager le plutôt possible par l’État congolais.

Il faut noter qu’à cause de la persistance de l’insécurité les ONG et les organismes humanitaires qui intervenaient jadis dans ce secteur s’y sont déjà retirés et ont déclaré ce secteur de zone en haut risque.

Mbelesi Voyage