RDC/Élections 2023: La DYSOC de Lisanga Bonganga met en garde contre tout glissement et exige une CENI consensuelle [Déclaration]

RDC/Élections 2023: La DYSOC de Lisanga Bonganga met en garde contre tout glissement et exige une CENI consensuelle [Déclaration]

15 février 2022 0 Par Grandjournalcd.net

La Dynamique pour une Sortie de Crise, DYSOC, est montée au créneau contre tout glissement en République Démocratique du Congo.

Dans une déclaration faite ce mardi 15 Février 2022 à Kinshasa, la DYSOC dit constater la volonté politique du régime actuel de ne pas amener le peuple congolais aux échéances électorales de 2023 dans le délai constitutionnel.

« La DYSOC prend acte des aveux les plus complets de M. Denis Kadima en rapport avec la feuille de route du processus électoral. Constant l’impossibilité d’organiser les élections dans le délai constitutionnel en 2023, au regard des contraintes liées à la volonté politique avérée du pouvoir en place en vue d’obtenir le glissement », a déclaré Jean Pierre Lisanga Bonganga, coordonnateur de la DYSOC qui a signé la déclaration.

Et d’ajouter, « La DYSOC rejette toute idée de glissement même d’une seconde sur le calendrier électoral de 2023 ».

Par ailleurs, cette plateforme politique de l’opposition exige une CENI consensuelle et une cour constitutionnelle impartiale de garantir la transparence et la crédibilité des élections prochaines.

Cependant, concernant le dossier de tentative de déstabilisation des institutions, la DYSOC exige du gouvernement les conclusions des enquêtes qui ont déjà été lancées après l’interpellation de François BEYA, conseiller spécial du Président Félix Tshisekedi en matière de sécurité.

Jean-Claude KABINDA