CAN 2021 : Le Sénégal sacré champion d’Afrique  héroïquement pour la première fois de l’histoire, grâce à Sadio Mané !

CAN 2021 : Le Sénégal sacré champion d’Afrique héroïquement pour la première fois de l’histoire, grâce à Sadio Mané !

7 février 2022 0 Par Grandjournalcd.net

La bataille du titre entre deux  grandes stars, Sadio Mané du Sénégal et Mohamed Salah de l’Égypte. Cette adversité en finale a été héroïquement remportée par la star sénégalaise .

Les deux sociétaires du football club Liverpool en Angleterre avaient été des finalistes malheureux de la CAN avec leurs sélections respectives

En 2017 contre le Cameroun (2-1) pour l’Egyptien, en 2019 contre l’Algérie (1-0) pour le Sénégalais.

Les deux joueurs de 29 ans se faisaient face au coup d’envoi. Mais,  après une prolongation et des tirs au but, c’est Sadio Mané qui a décroché sa première CAN. La première aussi pour son pays. Salah devra lui encore patienter pour soulever ce trophée.


Dans la foulée, plébiscité meilleur Joueur de la CAN, Sadio Mané, a été auteur d’une très belle  CAN  avec trois buts et deux passes décisives. 

Gabaski a fait douter Mané ! 

Appuyant sur l’accélérateur, le Sénégal tentait de scorer. En maitre du terrain, au-delà de sa pression offensive, le défenseur égyptien n’a rien pu faire face, quelques minutes plus tard sur une percée de Saliou Cissé et son tacle raté a offert un penalty aux Lions de la Teranga.

Un scénario amer s’est produit.  Alors que Mané se rapprochait du point de penalty, Salah est alors venu souffler quelques conseils au gardien Mohamed Abougabal, avant que son coéquipier à Liverpool ne vienne se mêler à la conversation pour semer la confusion chez le portier.

Mais c’est bien « Gabaski », déjà héros contre la Côte d’Ivoire en huitièmes et le Cameroun en demies, qui est sorti vainqueur du face à face en repoussant la frappe en force, mais un peu trop axiale de Mané (7e).

Un peu contrarié par son échec, l’attaquant sénégalais s’est montré plus discret ensuite, laissant la vedette à Ismaïla Sarr, titularisé et très remuant.

Plus en retrait lors de cette CAN que Mané, Salah avait inscrit jusqu’alors deux buts et surtout brillé en quarts contre le Maroc (2-1) avec un but et une passe décisive.

Mohamed Salah, le leader des Pharaons, déjà trois prolongations dans les jambes, a quasiment dû patienter jusqu’à la demi-heure de jeu pour se signaler, d’une frappe à l’entrée de la surface, mais sans danger pour Edouard Mendy (28e).

De retour à la  pause, Salah a retrouvé son habituelle explosivité en filant vers la surface avant d’effacer Abdou Diallo. Mais l’Egyptien a encore trouvé Mendy sur sa route, impeccable pour empêcher la balle de se loger sous la transversale (43e). A la séance de tirs aux buts, c’est Mané qui remporte devant Salah.


Les lions de la teranga du Sénégal signent leur premier sacré depuis la création de cette compétition nationale . Alors que  son adversaire de la finale (Égypte) est la nation la plus titrée du continent africain avec au total 7 trophées et deux finales ratées ( 2017 avec le Cameroun 2-1, et 2021 contre le Sénégal au tir au but). le prix du meilleur gardien raflé par  Mendy . Le meilleur buteur n’a pas changé , c’est toujours le capitaine camerounais, Vincent Aboubacar avec 8 réalisations.


Les deux joueurs de 29 ans se faisaient face au coup d’envoi. Mais,  après une prolongation et des tirs au but, c’est Sadio Mané qui a décroché sa première CAN. La première aussi pour son pays. Salah devra lui encore patienter pour soulever ce trophée.

Dans la foulée, plébiscité meilleur Joueur de la CAN,  Sadio  Mané, a été  auteur d’une très belle  CAN  avec trois buts et deux passes décisives. 

Dès le coup d’envoi, les Sénégalais ont été les premiers à s’illustrer lors de la première période de la finale. 

Il sied de noter que le prix du meilleur gardien a été raflé par  Mendy . Le meilleur buteur n’a pas changé , c’est toujours le capitaine camerounais, Vincent Aboubacar avec 8 réalisations.

Glody Luedi