RDC/EPST_Urgent :  Willy Bakonga accusé d’empêcher et perturber l’identification des NU pour occulter les écoles fictives à tshuapa, Boende, Bokungu, ingenda par des gens qui se réclament de son obédience après la découverte d’un faux arrêté de plus des 500 écoles fictives brandi par un député national proche de sa famille

RDC/EPST_Urgent :  Willy Bakonga accusé d’empêcher et perturber l’identification des NU pour occulter les écoles fictives à tshuapa, Boende, Bokungu, ingenda par des gens qui se réclament de son obédience après la découverte d’un faux arrêté de plus des 500 écoles fictives brandi par un député national proche de sa famille

6 février 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Une bande des personnes bien identifiées recrutées pour mettre en danger les missionnaires et les pousser à ne pas terminer le travail d’identification des Nouvelles Unités.

Les informations parvenues à la connaissance du Ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique, le professeur Tony MWABA KAZADI, ont fait état de l’existence d’un faux arrêté signé par son prédécesseur, Willy Bakonga, intégrant 500 écoles fictives dans les établissements de l’enseignement public. Un arrêté signé en faveur d’un Député de la législature en cours qui réclame la mécanisation de ces 500 écoles.

La majorité de ces écoles sont situées dans la province de la Tshuapa. Raison pour laquelle, le Ministre a diligenté une mission sur place pour identifier ces écoles et les enseignants qui y sont payés.

Scandale!

C’est le constat fait par l’équipe d’enquêtes envoyée dans la province de la Tshuapa. Sur place, il a été découvert une kyrielle d’agents et écoles fictifs qui sont pris en charge par l’Etat congolais. Pire, même les enfants entre quatre et dix ans sont aussi payés sans oublier des cumulards, des médecins, infirmiers et d’autres corps des métiers sont pris en charge dans les listings de paie.

Pour perturber le déroulement de cette mission sur place, l’ancien Ministre a chargé quelques individus qui menacent les missionnaires qui sont à l’instant en insécurité. Voilà pourquoi les missionnaires lancent un cri d’alarme auprès des services compétents pour assurer leur sécurité à la Tshuapa afin de finir leur mission et faire rapport à qui de droit.

Alors qu’il a fait gripper la machine de la gratuité de l’Enseignement Primaire avec la confusion entretenue sur le champ de son application qui n’est pas élargie à ce qui était hier Cycle d’Orientation, tout en ajoutant agents et écoles fictifs, l’ancien Ministre a en plus monté un groupe d’individus pour attaquer son successeur dans les réseaux sociaux avec de fausses informations, outre de faux parlementaires debout qui écument dans les plateaux de télévision Financés toujours par lui.

Nous y reviendrons.