Congo-Brazzaville : des efforts pour la relance économique et le retour à la croissance [bilan 2021]

Congo-Brazzaville : des efforts pour la relance économique et le retour à la croissance [bilan 2021]

30 décembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Devant le parlement réuni en congrès, le 28 décembre dernier, lors de son message sur l’Etat de la Nation, le président Denis Sassou-N’Guesso a mis en exergue les efforts fournis par le gouvernement en 2021 pour relancer l’économie et retrouver la croissance.

La gouvernance institutionnelle et systémique, la gouvernance sociale et solidaire et la gouvernance économique et financière constituent les trois piliers du programme gouvernemental exécuté en cette année finissante, 2021, a déclaré le chef de l’Etat congolais. Dans le cadre de la gouvernance économique et financière attractive, le président de la République a affirmé qu’un accent particulier a été mis sur le retour graduel aux équilibres macroéconomiques qui, selon lui, s’est appuyé en premier lieu, sur le rétablissement de la relation de confiance avec les créanciers publics et privés, bilatéraux et multilatéraux.

C’est ainsi que le Congo a obtenu l’accord de principe avec les hautes autorités chinoises en vue de la restructuration de la dette du Congo envers le pays du soleil levant. Parmi ces efforts dont les résultats pointent à l’horizon figure aussi la visite de travail effectuée en France, du 20 août au 2 septembre, par le gouvernement congolais. Au de cette mission les partenaires ont pris des engagements pour accompagner le Congo dans ses efforts de relance économique et de retour à la croissance.

Le président de la République a également cité la reprise des négociations avec le Fonds monétaire international, en vue de conclure un programme appuyé par la Facilité de crédit élargie, en lien avec le programme national de développement 2022-2026 comme l’une des actions de cette gouvernance économique et financière attractive qui augurent des lendemains rassurants pour le Congo.

Denis Sassou N’Guesso s’est aussi appesanti, notamment sur l’accroissement de l’offre, la densification du réseau de distribution et l’augmentation du taux de couverture nationale en électricité. Au nombre des acquis relevés, figurent en grande place, l’augmentation de la production de la Centrale électrique du Congo, grâce au développement du cycle combiné ; la reprise de la production de la Centrale à gaz de Djeno ; la récente connexion au réseau électrique national du district de Loango (département du Kouilou), avec une extension prévue dans le district de Madingou Kayes.

Le fait majeur dans ce domaine est évidemment la signature du Mémorandum d’entente, le 6 décembre dernier à Brazzaville entre la République du Congo et la République Démocratique du Congo. Un réel motif de satisfaction pour Denis Sassou N’Guesso qui se réjouit de cette action qui offre au Congo l’opportunité de développer un projet d’interconnexion énergétique de grande envergure, dénommé « Boucle de l’amitié énergétique ». Ce projet qu’il qualifie de novateur qui bénéficie de l’accompagnement du partenariat des Emirats Arabes Unis, reste ouvert aux Etats de l’Afrique centrale désireux de rejoindre cette alliance énergétique sous régionale, a soutenu le chef de l’Etat congolais.

Pour lui, cette volonté partagée pour une complémentarité d’efforts et une plus grande synergie d’action entre les différents Etats a abouti, par ailleurs, à la mise en œuvre du plan d’action et de déploiement des infrastructures de communications électroniques, en partenariat avec la CEEAC et à l’achèvement des interconnexions des réseaux « fibre optique » avec le Gabon, le Cameroun et la République Centrafricaine.

Wilfrid LAWILLA