RDC : ‹‹Je pense que c’est la dernière fois que les églises interviennent dans le processus de désignation des membres de la CENI››, André Mbata

RDC : ‹‹Je pense que c’est la dernière fois que les églises interviennent dans le processus de désignation des membres de la CENI››, André Mbata

27 décembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le Député national André Mbata, Président de la Commission mixte paritaire en charge d’examiner les dossiers des candidatures des membres de la Commission Électorale Nationale indépendante (CENI) de l’Assemblée nationale a exprimé ce jour sa volonté d’écarter les confessions Religieuses dans le processus de désignation des animateurs de la centrale électorale.

‹‹Je pense que c’est la dernière fois que les églises interviennent dans le processus de désignation des membres de cette institution d’appui à la démocratie» affirme-t-il sur les ondes de la Radio Top congo FM

Sur sa ligne droite, ce professeur d’Universités, rappelle que les Chefs des confessions religieuses ‹‹étaient incapables de désigner un président de la CENI, alors qu’on critique les politiciens. Les pères spirituels ont raté leur chance. Cette tâche devrait au moins être réservée à la Société civile dans son ensemble››, a-t-il émis le vœu.

Dans la foulée, le professeur Mbata confirme que les processus sont en marche sur les Propositions des lois en la matière. ‹‹ Il y a sûrement des collègues qui vont préparer des propositions de lois pour mettre fin à cette sorte de dictature. Nous sommes un État laïc. Cependant, ils se sont donnés tous les galons alors que la République, ce ne sont pas seulement les confessions religieuses», a-t-il fait savoir .

Poursuit-il, que certains ont quand-même reconnu leurs erreurs et ont confessé. Le train est déjà sur le départ et nous devons travailler avec.

Pour mémoire : Après plusieurs mois de pourparlers sans consensus, un groupe de six membres de la plateforme des confessions religieuses a porté son choix sur Denis Kadima alors que la CENCO et l’ECC se sont opposées à ce choix, selon elle, pour des raisons d’éthique.
Après plusieurs moratoires accordés par l’Assemblée nationale pour trouver finalement un consensus, les pères des églises n’y sont pas parvenus. L’Assemblée nationale a fini par entériner Denis Kadima avant que ce dernier et toute son équipe ne soient investis par le Chef de l’État.

Glody LUEDI