Congo-Brazzaville/Santé Pour Tous : Denis Sassou N’Guesso inaugure l’hôpital général de Djiri à Brazzaville

Congo-Brazzaville/Santé Pour Tous : Denis Sassou N’Guesso inaugure l’hôpital général de Djiri à Brazzaville

16 décembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le président de la République, Denis Sassou N’Guesso a coupé le ruban symbolique marquant la mise en service de l’hôpital général de Djiri, ce 15 décembre 2021. Ce complexe soignant moderne est précurseur des autres dont l’achèvement est annoncé comme progressif.

L’hôpital général de Djiri fait partie des 12 hôpitaux généraux qui se construisent dans tous les départements du Congo. Situé au nord de de Brazzaville, dans le 9ème arrondissement Djiri, cet hôpital desservira non seulement les populations de la zone nord de la ville capitale, mais aussi celles des villages implantés le long de la route du nord entre Brazzaville et Gamboma.

Après avoir coupé le ruban symbolique, le président de la République a dévoilé la plaque inaugurale avant d’être conduit pour une visite technique de cet établissement sanitaire. Une visite qui a commencé par le service d’accueil et s’est terminée par la pharmacie générale, en passant par la chirurgie, l’imagerie, la réanimation et le bloc opératoire.

Mais, cette étape a été précédée de trois interventions dont celles des ministres de la santé et de la population, Gilbert Mokoki et de l’aménagement et de l’équipement du territoire, Jean-Jacques Bouya. Ce dernier a souligné l’intérêt de cet hôpital précurseur qui a bénéficié d’un même design architectural que les onze autres hôpitaux généraux qui prônent tous une identité gémellaire dont la stéréotypie est effacée par les caractéristiques et conditions environnementales spécifiques à chaque département.

Le ministre Jean-Jacques Bouya a précisé, en outre que les travaux de construction de ces douze hôpitaux ont connu un coup d’arrêt du fait de la crise économique et financière, avant d’’être relancés, pour ce qui est des deux hôpitaux de Djiri à Brazzaville et Ngoyo à Pointe-Noire comme chantiers prioritaires.

Complexe soignant de 200 lits, l’hôpital jouxte le Centre national de Radio et de Télévirion (CNRTV). Il dispose des services nantis d’équipement de dernière génération, à savoir, tels que les soins d’urgences, l’imagerie, les soins de maternité, la chirurgie, les soins intensifs pour adultes et enfants, les services de néonatologie, etc. Un peu plus de mille emplois directs et 3 000 indirects ont été générés par cet hôpital, a affirmé le ministre Bouya.
Son collègue de la santé et de la population, Gilbert Mokoki a salué l’augmentation du nombre des hôpitaux généraux disposant des plateaux techniques performants et animés par un personnel compétent. Pour lui, la population bénéficiera ainsi des soins de santé de meilleure qualité et le Congo gagnera progressivement le pari de la diminution du nombre des évacuations sanitaires qui coûtent très cher à l’Etat.

Il a saisi cette occasion pour appeler le personnel soignant à plus d’engagement tout recherchant continuellement la performance. Il a surtout insisté sur la disponibilité et la promptitude dans l’offre des soins et services, sur la maintenance des équipements acquis et sur la lutte contre l’escroquerie et d’autres anti valeurs, contraires à nos serments. « Soyons exemplaires pour mériter toute la confiance de notre hiérarchie », a martelé le ministre Gilbert Mokoki.

Wilfrid LAWILLA