RDC/Dossier Bukanga Lonzo : En perte de vitesse, Bahati conteste la décision de la Cour Constitutionnelle ayant lavé Matata de tout soupçon

RDC/Dossier Bukanga Lonzo : En perte de vitesse, Bahati conteste la décision de la Cour Constitutionnelle ayant lavé Matata de tout soupçon

10 décembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le Président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo s’oppose au rétablissement des immunités parlementaires du Sénateur Augustin Matata Ponyo Mapon, après avoir été lavé de tout soupçon de détournement des fonds alloués au Projet Agro-pastorale de Bukanga Lonzo, alors Premier Ministre.

Le Professeur Matata dit ne pas comprendre l’attitude du bureau face à cette cacophonie alors que la haute Cour a déjà tranché en sa faveur en se déclarant incompétente.

« Je ne puis m’empêcher de m’interroger, chers collègues sénateurs, sur les réelles motivations qui guident le bureau du Sénat, particulièrement son président dans une sorte de complicité avec le Parquet général près la Cour constitutionnelle à violer manifestement la constitution, les lois et règlements du pays en mijotant de faux dossiers, en profitant des vacances parlementaires pour faire passer un réquisitoire par un traitement par le bureau au mépris des droits fondamentaux notamment ceux relatifs au droit de la défense et au juge naturel », a déclaré Matata Mponyo devant ses collègues

Il estime par ailleurs, qu’il est victime d’une machination politique visant à l’écarter à une éventuelle candidature à la prochaine présidentielle.

N’ayant pas mâché les mots, Bahati Lukwebo a demandé au sénateur Matata à amener au Bureau du Sénat le document de non-lieu de ce dossier afin de recouvrer ses immunités.

« Amenez-nous le document, puisque vous dites que la justice vous dit qu’il n’y a rien dans votre dossier, qu’elle le fasse par écrit. Je pense que vous devez chercher à vous défendre. Si vous voulez être lavé, prouvez votre innocence comme ça vous nous tranquille », a affirme le speaker de la chambre haute du parlement congolais.

Et de poursuivre

 « Le Sénat n’est pas
une juridiction. Dès que vous apportez un non-lieu de la Justice dans l’affaire des biens zaïrianisés, vous recouvrez vos immunités », fait savoir Bahati.

Pour rappel Matata Ponyo accusait le bureau du Sénat et, plus particulièrement, son Président de complicité dans ses ennuis judiciaires dans une motion incidentielle du 06 décembre dernier, Modeste Bahati a conseillé à l’élu du Maniema d’aller se défendre devant la Justice.

Patrice NTANGA