RDC/santé : La ville de Kinshasa enregistre une légère augmentation des cas de covid-19 importés [conseil des Ministres]

RDC/santé : La ville de Kinshasa enregistre une légère augmentation des cas de covid-19 importés [conseil des Ministres]

4 décembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

La vice Ministre de la santé publique hygiène et prévention, Véronique Kilumba Nkulu a présenté la situation de la pandémie de Covid-19 au pays à la troisième et unième réunion du conseil des ministres, présidé par le Chef de l’État Félix Tshilombo ce vendredi 03 décembre par visioconference.

La numéro 2 de la santé en RDC a indiqué au conseil que la ville de Kinshasa enregistre une légère augmentation de cas de covid -19.

Selon elle, la plupart des cas sont importés pendant cette troisième vague.

A cet effet, pour prévenir la quatrième vague et madame véronique Kilumba a fait savoir que le Premier Ministre a réuni le Comité Multisectoriel le 30 novembre dernier pour analyser la situation et proposer, à la rencontre prévue dans les prochaines heures avec le Président de la République, des mesures actualisées au regard de l’évolution actuelle de la pandémie en vue de garantir une protection de nos populations.

Ces propositions de mesures complémentaires à celles déjà en vigueur visent essentiellement à réduire l’importation des cas infectés, source principale de contaminations, et à augmenter la couverture vaccinale dans les groupes cibles afin de renforcer l’immunité et réduire l’impact de la pandémie dans notre pays.

La Vice-Ministre a rappelé la nécessité de l’observance stricte des gestes barrières.

Au sujet de la vaccination, elle a signifié que le Gouvernement a rendu disponible une gamme variée de vaccins anti Covid-19.

Elle a donc réitéré ses encouragements à la population à se faire vacciner gratuitement.

Il sied de noter que lors de la trentième réunion du gouvernement du vendredi dernier , le ministre de santé avait proposé quelques mesures, notamment le renforcement de mesures barrières et un probable confinement afin d’éviter la quatrième vague.

Patrice NTANGA