RDC : satisfait de la pertinence des éclaircissements du Professeur Tony Mwaba, Christophe Mboso appelle les élus à doter l’EPST des ressources financières adéquates et garantir la prise en charge des préoccupations des enseignants dans le budget 2022

RDC : satisfait de la pertinence des éclaircissements du Professeur Tony Mwaba, Christophe Mboso appelle les élus à doter l’EPST des ressources financières adéquates et garantir la prise en charge des préoccupations des enseignants dans le budget 2022

1 décembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le Ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST), le professeur Tony Mwaba Kazadi était aujourd’hui devant la Réprésention Nationale pour présenter ses moyens de défense devant les députés nationaux où il a été invité ce mercredi 1er décembre 2021 pour répondre à une question orale avec débat lui adressée par le député Floribert Loola.

Le patron de l’EPST a par cette occasion répondu à toutes les questions lui formulées en rapport avec l’amélioration des conditions sociales des enseignants, il en a également profité pour faire un état des lieux de la gratuité de l’enseignement primaire lancée par le président de la république et chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshiyombo.

Interrogé au sujet de la désactivation de certains enseignants et écoles, le Professeur Tony Mwaba a rassuré les élus nationaux de la réhabilitation, dans le fichier de paie , de tous les enseignants et écoles qui ont été désactivés, ajoutant qu’une commission  a été instituée, à cet effet, au niveau de son ministère.

Au sujet de la bancarisation, Tony Mwaba a expliqué qu’une commission étudie les mécanismes à mettre en place, pour résoudre la question de la paie du salaire des enseignants dans les territoires à accès difficile. Pour lui, les acteurs comme la Caritas semblent essoufflés dans cette opération de paie de salaire.

Répondant à une préoccupation des députés sur les zones salariales, Tony Mwaba a indiqué que le salaire de base est le même dans tous les territoires de la RDC, avant d’ajouter que les différences dans la rémunération interviennent  au niveau des indemnités de logement et de transport  dont bénéficient les enseignants des villes .

Pour corriger cette injustice, « une prime dite de brousse a été instituée au profit de enseignants  prestant dans les territoires », a-t-il précisé.

Concernant les effets induits de la gratuité, dont le surpeuplement des classes scolaires, Tony Mwaba a dit que plusieurs projets sont en cours pour résoudre ce problème.

Il a fait état, néanmoins, de  la construction des écoles et salles de classe, notamment dans les projets Zedecor visant la construction de 300 écoles, le projet Step 2, qui bâtit  600 écoles et le projet Educ  qui va construire 25 écoles.

Il a également cité le projet de l’Espt qui vise à construire  200 écoles dans les 58 provinces éducation elles en RDC, soulignant que l’appel d’offre de ce projet a été lancé.

Grâce au projet de la gratuité de l’enseignement fondamental en RDC,  a noté le Professeur Tony Mwana, l’opération de mise à la retraite progressive de 87 mille enseignants a permis de dégager des postes vacants pour de nouveaux enseignants

Pour sa part, le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, a apprécié les éclaircissements fournis par le ministre de l’EPST, Tony Mwaba, sur la gestion de son ministère devant la plénière de l’Assemblée nationale se rapportant à la question orale avec débat adressée, par un député, à ce dernier sur ses réalisations et l’amélioration des conditions sociales des enseignants.

Christophe Mboso a invité l’Assemblée nationale , autorité budgétaire, à doter l’EPST des ressources financières, afin de pouvoir garantir la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement fondamental en RDC et d’autres dépenses de ce ministère, les élus à doter l’EPST des ressources en commençant par la prise en charge des préoccupations des enseignants dans le budget 2022.

Il a exhorté le ministre Tony Mwana à prendre en compte toutes les recommandations formulées par les députés nationaux dans la mise en œuvre du programme du gouvernement de la République.

L’auteur de la question orale avec débat, le député national Floribert Loola Ekofo, a félicité le ministre pour la clarté de  ses réponses aux préoccupations des députés nationaux, avant de formuler quelques recommandations, notamment la recherche des ressources financières additionnelles à travers des recettes provenant de la vente des fiches ou macarons lors des différentes épreuves organisées, la canalisation par l’administration centrale et le cabinet du ministre des recettes des activités réalisées en provinces, la paie des enseignants malencontreusement enlevés du fichier de paie.

La Rédaction