RDC/EPST : Le Professeur Tony Mwaba attendu ce mercredi 24 Novembre à l’Assemblée Nationale pour faire un état des lieux de la gratuité et de l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des enseignants

RDC/EPST : Le Professeur Tony Mwaba attendu ce mercredi 24 Novembre à l’Assemblée Nationale pour faire un état des lieux de la gratuité et de l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des enseignants

20 novembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le Ministre de l’enseignement primaire secondaire et technique, le Professeur Tony Mwaba est attendu ce mercredi 24 novembre à 13 heures précises à l’assemblée nationale pour répondre aux préoccupations des élus du peuple sur l’amélioration des conditions sociales des enseignants.

D’après la cellule de communication qui nous livre cette information, le Ministre de l’EPST va durant cette question orale lui adressée éclairer la lanterne de la représentation nationale sur l’amélioration du vécu quotidien des enseignants.

Après la clôture des assises de Mbuela avec succès entre le gouvernement de la République et le banc syndical, le Ministre de l’enseignement primaire secondaire et technique, le Professeur Tony Mwaba kazadi sera devant les élus nationaux pour faire l’état des lieux de la gratuité de l’enseignement primaire et l’évolution de l’amélioration des conditions sociales et professionnelles des enseignants.

Rappelons qu’à Mbuela Lodge, le Ministre de l’EPST a sauvé la gratuité de l’enseignement, Vision chère du Chef de l’État en contresignant un décret du Premier-Ministre portant création et fonctionnement du Fonds de Promotion de l’Enseignement et de Formation.

Durant les négociations de Kisantu, 9 milliards des Francs Congolais ont été alloués à son ministère pour prendre en charge les enseignants du cycle primaire au-delà de la prime de brousse signée à Bibwa.

Avec cet addendum au Protole d’accord de Bibwa, signé par le Gouvernement et le banc syndical, le Ministre Tony Mwaba permet au pays d’orienter ses efforts vers l’amélioration des conditions de travail et de fonctionnement des écoles primaires. Ce qui donnera lieu à rationaliser la gratuité au primaire.

La Rédaction