RDC/Affaires Congo Hold-up : Voici la somme astronomique que l’ancien Président KABILA et ses proches auraient siphonné selon les enquêteurs

RDC/Affaires Congo Hold-up : Voici la somme astronomique que l’ancien Président KABILA et ses proches auraient siphonné selon les enquêteurs

20 novembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Une enquête internationale affirme que le clan Kabila a marché sur plusieurs millions de dollars de fonds publics. Dans un rapport d’enquête dénommé ‹‹Congo Hold-up›› fait par 19 médias internationaux et quelques ONG, l’ancien Chef de l’État Congolais, Joseph KABILA est cité.

Cet organe d’enquête renseigne que la famille de l’ancien président de la RDC a subtilisé au total 138 millions de dollars des caisses de l’État, avec la complicité de la BGFI Bank RDC. ‹‹La main de la poche», dit-on ! Cette enquête s’appuie essentiellement sur 3,5 millions de documents confidentiels issus de la banque BGFI, obtenus par Mediapart et l’ONG Plateforme pour la protection des lanceurs d’alerte en Afrique (PPLAAF). Ils affirment que « l’argent de Kabila vient, en partie, de la corruption et du détournement de fonds publics ».

Très confiants de son rapport qui a duré plus 6 mois, ces médias ont analysé les données sous la coordination du réseau European Investigative Collaborations (EIC). « Congo Hold-up pointe parmi les principaux responsables présumés de ces détournements, des membres de la famille de l’ancien président Joseph KABILA (2001-2013) et certains de ses associés les plus proches. Entre 2013 et 2018, ils ont pu mettre la main, avec la complicité de la BGFI, sur au moins 138 millions de dollars des caisses de l’État », a indiqué l’enquête.

D’après l’enquête, « plus de 100 millions de dollars supplémentaires ont été crédités sur les comptes des membres du premier cercle de l’ancien Chef d’État sans que l’origine de ces fonds ait pu être déterminée ». Au même moment, l’enquête publie aussi la liste des proches de l’ancien président, bénéficiaires de fonds provenant du compte de la BGFI à la Banque Centrale du Congo (BCC).

Notons que dans les jours qui suivent, ce dossier pourrait rebondir en justice, au cas où, ce rapport séduit et convainc les auxiliaires de la justice.

Réactions des proches du Président KABILA

Quelques heures après la publication de l’enquête intitulé ‹‹Congo Hold up›› par certains médias et ONG étrangères, le camp de l’ancien président Joseph KABILA KABANGE a réagi. Dans le document parvenu à la rédaction de Grandjournalcd.net dans la soirée de ce vendredi, Barbara Nzimbi, chargée de communication du sénateur à vie parle de l’usage abusif du nom du président honoraire.

‹‹L’image et le nom du président de la RDC est abusivement utilisé pour tenter de crédibiliter cette démarche médiatique. Il est étonnant que cette enquête ne cible que le président honoraire de RDC››, lit-on dans cette correspondance dans laquelle la chargée de communication de Joseph KABILA appelle le peuple congolais à la vigilance à propos de ces accusations qui ne proviennent que du même espèce géopolitique.

‹Cette enquête ne provient que du même espace géopolitique est difficilement compréhensible quant on met en face de ces accusations non fondées››, renchérit-elle avant d’ajouter, ‹‹Le peuple congolais est appelé à ne pas succomber à cet énième tentative de décrédibilisation et non la dernière, à demeurer dans la vigilance tous azimuts et dans la sagesse patriotiques face à cet acharnement injustifié de puissances occultes››, conclu-t-elle.

Glody LUEDI