RDC/EPST: Plus des 9 milliards des Francs Congolais alloués aux enseignants du primaire dès le mois de Décembre et d’autres revendications prises en compte dans l’exercice 2022 [Conclusions des travaux de Mbuela Lodge]

RDC/EPST: Plus des 9 milliards des Francs Congolais alloués aux enseignants du primaire dès le mois de Décembre et d’autres revendications prises en compte dans l’exercice 2022 [Conclusions des travaux de Mbuela Lodge]

18 novembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

La gratuité de l’enseignement primaire, une volonté constitutionnelle rendue effective par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, matérialisée par le Ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique, le professeur Tony Mwaba ne souffrira d’aucune lacune. Le Gouvernement de la République a décidé d’allouer une importante somme colossale de plus de 9 milliards des Francs Congolais comme « prime de la gratuité » aux enseignants de l’école primaire pour le mois de décembre 2021 et les autres revendications dont les désactivés, les retraités, les enseignants de carrière et les Nouvelles Unités ou les mécanisés non payés seront pris en charge à partir de l’application du budget en examen à l’Assemblée nationale.

A Mbuela Lodje dans la Province du Kongo-Central où les négociations entre le Gouvernement et le Banc syndical se clôturent ce vendredi 19 Novembre, plus d’un syndicalistes salue cette avancée significative. Une grande première depuis l’indépendance où le Gouvernement a répondu à toutes les revendications des enseignants coupant ainsi de l’herbe sous les pieds des détracteurs de la gratuité qui ont pris les enfants en otage pour leurs intérêts mesquins et égoïstes.

« Il y a eu des avancées dès le début de nos négociations. Les avancées sont telles que le Ministre Tony Mwaba avait signé une note circulaire revue sur les frais de scolarité pour éclaircir le champ d’application de la gratuité, c’est-à-dire que la gratuité conformément à la constitution ne concerne que l’école primaire. C’est pourquoi au niveau des écoles secondaires, la solution est déjà trouvée. Les parents devront suppléer un montant pour répondre aux besoins des enseignants. Mais ce n’est pas la motivation comme les autres confondent » a dit, Belly Nkoy, Chargé des contentieux national du Syndicat des Écoles du Congo, Syeco.

Et de renchérir : « Aujourd’hui, nous venons de terminer les travaux en plénière. Le Gouvernement nous a présenté une enveloppe consistante de 9 milliards 780 millions des Francs Congolais qui est déjà à sa disposition pour le mois de décembre pour suppléer comme prime de la gratuité aux enseignants uniquement de l’école primaire. Ceux du secondaire devront se contenter de l’esprit de l’arrêté du Gouverneur de Kinshasa. Avec un appui aux besoins des enseignants, mais qui ne sont plus qualifiés comme on l’appelait avant la motivation. La motivation est déjà supprimée. Je pèse bien mes mots ».

Au cours des ces assises, les participants ont adopté, validé, et approuvé un rapport final qui tourne autour principalement de la bonne rémunération des professionnels de la craie.

Le professeur Tony Mwaba a fait montre d’une grande capacité de diplomatie pour persuader les enseignants et les amener pour un atterrissage en douceur.

Dan de Dieu Kayanda