RDC : la DYSOC de Lisanga Bonganga fustige l’accueil réservé à Tshisekedi lors de son retour à Kinshasa et promet sa participation à la marche du 13 Novembre

RDC : la DYSOC de Lisanga Bonganga fustige l’accueil réservé à Tshisekedi lors de son retour à Kinshasa et promet sa participation à la marche du 13 Novembre

9 novembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Dans une déclaration faite ce lundi 08 novembre et dont une une copie est parvenue à la rédaction du Gtandjournalcd.net, la dynamique pour sur sortie de crise ( Dysoc) fustige la manifestation organisée le jeudi dernier pour l’accueil de Félix Tshisekedi à Kinshasa.

« Le retour de Monsieur Félix TSHISEKEDI à Kinshasa, a fait l’objet d’une mobilisation honteuse, à coup d’espèces sonnantes et trébuchantes à charge du Trésor, d’un accueil troublant l’ordre public, de l’aéroport International de Ndjili jusqu’ à la cité de l’Union africaine, par des louangeurs Fatshistes et autres agitateurs et propagandistes de l’Union dite Sacrée de la Nation, qui, toute honte bue, osent affirmer que Monsieur Félix TSHISEKEDI serait devenu non seulement l’homme le plus populaire du pays, mais également le meilleur Président du monde, dans le sombre dessein de camoufler la planification éhontée de la fraude électorale en 2023 ».

Indignée, cette plateforme de Lisanga Bonganga précise, « La DYSOC s’insurge contre ce type de manifestation, qui nous rappelle les pratiques ignominieuses et anachroniques du MPR parti-Etat, jadis, combattues, par Docteur Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA d’heureuse mémoire, qui a toujours lutté pour l’instauration de la démocratie, du progrès social et d’un véritable Etat de droit dans notre pays » Peut- on lire dans ce document.
Et de poursuivre,

« De plus, la DYSOC constate avec amertume que cet accueil, du reste, illégal, s’est aussi déroulé dans la zone interdite par le Gouverneur de la ville aux manifestations, celui-ci n’ayant pas non plus été formellement informé quant à ce. Cette manifestation privée a été organisée avec les moyens humains, matériels et financiers substantiels de l’Etat, pendant que nos enfants n’étudient plus, leurs enseignants sont en grève, l’insécurité bat son record dans la partie l’Est du pays, le très célèbre musée de Gungu a été incendié, les hôpitaux sont saturés et les mesures barrières contre le COVID-19 dont la 4ème vague s’annonce ne sont pas respectées, la famine s’est emparée de plus de 27 millions des congolais. Et j’en passe. C’est ici le lieu de demander instamment à la fameuse IGF d’éclairer l’opinion sur l’origine des fonds décaissés pour cet accueil pour le moins indécent », mentionné le Lisanga Bonganga.

La Dysoc n’est pas satisfaite de l’accord de Glasgow.

« Alors que les prétendues résultats obtenus lors du dernier sommet sur le climat tenu à Glasgow en Ecosse n’ont pas encore fait tomber, le poulet et les chinchards sur l’assiette du congolais déjà famélique, le pouvoir en place se glorifie d’avoir gagné une modique somme de 500 millions de dollars qui va servir semble-t-il à la plantation d’un milliard d’arbres dont, tenez-vous bien, des palmiers et des bananerais, oubliant que ce montant ne serait pas débloqué avant la fin du mandat de Monsieur Félix TSHISEKEDI, qui est en réalité, une transition sans KABILA » fait savoir la correspondance.

Lisanga Bonganga affirme également que l’heure de grandes actions a sonné.

« L’heure des actions concrètes et des manifestations pacifiques de grande envergure a sonné afin que le peuple se prenne en charge et s’approprie lui-même son destin pour empêcher sans relâche, la CENI/Denis KADIMA d’organiser une parodie d’élections comédies en 2023 »

Dans cette perspective, la DYSOC soutient la grande marche pacifique de ce samedi 13 novembre 2021, à l’initiative des forces sociales et politiques de la Nation sous la coordination des Laïcs catholiques et Protestants, regroupés au sein du CALCC et de la MILAPRO.

Patrice NTANGA