RDC : Mbelolo Ya Mpiku, le Congolais fidèle à ses racines s’en est allé !

RDC : Mbelolo Ya Mpiku, le Congolais fidèle à ses racines s’en est allé !

4 novembre 2021 1 Par Grandjournalcd.net

Un Baobab, un Patriarche a tiré sa révérence. Joseph Mbelolo ya Mpiku, professeur des universités est mort ce Jeudi 04 novembre, à 04 heures, à la Clinique Ngaliema.

Selon des sources dignes de foi contactées par la rédaction de Grandjournalcd.net, ce chevronné professeur de la littérature a succombé d’une maladie.

Cet amoureux de la lecture faisait parti quasiment des caciques de la science.

Plébiscité à mainte reprises par des États, des Ong, des Ongd, l’illustre disparu était particulièrement actif dans la préparation des échéances électorales de 2006 et 2011 dans la sphère de la liberté des professionnels des médias.

Ce fervent professeur de l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (Ifasic) élevé au rang de Professeur Émérite, au terme de l’arrêté ministériel de l’ESU n°0028, du 31 décembre 2020, rendu public le 04 février 2021, portant nomination au profit du personnel académique, scientifique et administratif de quelques établissements publics de l’enseignement supérieur et universitaire (ESU), dans les universités, les instituts supérieurs pédagogiques, les instituts supérieurs techniques, artistiques et technologiques de la RDC était un Congolais fidèle à ses racines, regardant au-delà du monde dans lequel il vivait.

Joseph Mbelolo Ya Mpiku a vécu dans trois pays différents, sur trois continents différents, immergé dans trois cultures différentes.

Ses expériences de vie avaient enrichi sa connaissance des autres cultures, et sa propre culture l’avait maintenu enraciné dans son identité.

Son histoire était reliée à des personnes de différentes cultures à travers les générations, car disait-il, « la culture est un élément clé de la façon dont un individu se voit et se définit ».

« Une culture ne profite pas seulement à ceux dont elle est originaire ; elle peut être partagée pour enrichir l’expérience humaine, non seulement dans les différences, mais aussi dans les nombreuses choses que différentes personnes ont en commun » disait-il avait son départ éternel.

Membre influent de la coopération des hommes des sciences, Mbelolo Ya Mpiku était également un des courroies de transmission des recommandations des autorités académiques à la classe estudiantine.

« Le temps, n’était pas son affaire. L’important pour lui était de dispenser la matière, de se faire comprendre, et de donner tout ce qu’il avait. Passionné de littérature, et de la poésie, il m’avait dispensé de son examen, juste parce-que j’avais déclamé lors d’une séance du cours d’expression orale et écrite, quelques strophes du poème le Lac de Lamartine. Il m’avait accordé une interview il y’a quelques années sur la littérature africaine, la première question m’a valu un discours de quarante minutes. Tout était intéressant. Je ne pouvais pas l’interrompre. J’ai tout pris, j’avais diffusé cette interview en plusieurs séquences et j’en garde encore les images. Une grande bibliothèque s’en est allé » regrette Bibiche Mbete, une femme des médias, qui est passée par les rudiments du désormais Feu Professeur Mbelolo ya Mpiku.

« Rat vit rot, rot tenta rat, rat mit pâtes à rot, rot brûla rat, rat quitta rot, rot rit rat, seuls ceux qui venaient aux cours régulièrement peuvent s’en souvenir. C’était en G1 à l’ifasic. Et, cette anecdote me fera toujours penser lui. Repose en paix mon Professeur du cours d’expression orale et écrite, Mbelolo Ya Mpiko ! » laisse entendre Gédéon Kahena Tshibanda, Chevalier de la plume et ancien président de la coordination estudiantine de l’ifasic.

Le feu Professeur Émérite Mbelolo fut un ancien élève de Sundi-Lutete. Jusqu’à son décès ce matin, il était président de l’association des anciens de Sundi-Lutete (ASAL) et Recteur de l’Université Chrétienne de Kinshasa (UCKIN).

Sur la terre des hommes, il fut le deuxième directeur général de l’Isti, actuel Ifasic de 1997 à 2002.

Comme disait Stephen King, « Les bons professeurs sont des perles qui n’ont pas de prix », la Rédaction de Grandjournalcd.net rend hommage à cet homme des sciences de haute facture, et présente ses condoléances les plus attristées à sa famille biologique et scientifique.

Dan de Dieu KAYANDA