RDC/Départ de Delly Sessanga de l’Union sacrée : les élus de ENVOL son parti disent non!

RDC/Départ de Delly Sessanga de l’Union sacrée : les élus de ENVOL son parti disent non!

2 novembre 2021 1 Par Grandjournalcd.net

Les députés nationaux du parti politique ENVOL, ont réagi quelques heures après de départ de leur président national du parti, Delly Sessanga, qui a quitté officiellement l’Union sacrée de la nation. Ces élus se disent ne pas être concernés par la décision prise par Delly Sessanga.

Il s’agit notamment du député Simon Mulamba Mputu, le secrétaire général du parti Jean-Marc Mambidi et Séraphine Kilubu Kutuna, vice- ministre de la Défense nationale et
des anciens combattants. Ces élus du peuple ont affirmé leur appartenance à l’Union sacrée de la nation malgré le départ de leur président national.

« La cour constitutionnelle venait de prendre un arrêt en interprétation, donc le mandat d’un député national n’est pas impératif. Le président Delly Sessanga, comme tout député, s’est adhéré librement à l’Union sacrée et il est libre d’y sortir aussi. Je salue son courage, pour n’est pas être hypocrite comme les autres. Mais quant à moi, avec mes collègues députés de L’Envol, le secrétaire général Jean-Marc Mambidi, madame Séraphine, vice-ministre de la défense, nous restons dans l’Union sacrée et dans la majorité présidentielle pour matérialiser la vision du chef de l’État », a déclaré le député national Simon Mulamba.

Les opinions des députés nationaux peuvent être opposées et personne ne peut imposer ses opinions aux autres, ont affirmé ces députés de l’envol qui ont évoqué également le cas de la divergence qui a existé au sein de leur parti au sujet de la désignation du président de la CENI.

« Nous étions divisés pour la désignation des membres de la CENI, le président (Sessanga… Ndlr) n’était pas d’accord. J’ai pris le courage de soutenir le candidat de notre groupe parlementaire. C’est ça la démocratie aussi. Un député national on ne peut pas l’imposer ses opinions. Nous sommes tous membres d’un même parti politique mais nous avons des opinions différentes », a-t-il poursuivi.

Willy Theway Kambulu