RDC/Investiture des membres de la CENI : La DYSOC parle d’une « ordonnance présidentielle entachée des graves irrégularités » et exige la démission de Felix Tshisekedi

RDC/Investiture des membres de la CENI : La DYSOC parle d’une « ordonnance présidentielle entachée des graves irrégularités » et exige la démission de Felix Tshisekedi

26 octobre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

La Dynamique pour la sortie de crise, DYSOC exige la démission du président de la république, Felix Tshisekedi, pour avoir signé l’ordonnance nommant les membres de la nouvelle équipe de commande de la commission électorale nationale indépendante, CENI.

Dans une déclaration ce lundi 25 octobre, le coordonnateur de cette structure, Lisanga Bonganga, fait savoir que la DYSOC ne se sent pas concernée par la décision du président de la république. Il parle d’une « ordonnance présidentielle entachée des graves irrégularités ».

« La DYSOC s’arrange derrière le peuple congolais, déjà meurtri, et exige la démission de monsieur Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo de ses fonctions du président de la république, chef de l’État. En tout état de cause, la vacance de ces fonctions sera comblée conformément à la constitution, spécialement en ses articles 75 et 76 », exige-t-on dans la déclaration.

En effet, cette structure prévient qu’au cas où le président de la république n’accepte pas de rendre le tablier, elle demande au peuple congolais d’appliquer, au moment venu, l’article 64 de la constitution.

S’opposant farouchement à la nomination du président de la CENI, la DYSOC s’engage à mener des actions envisagées dans sa précédente déclaration relative à la dépolitisation de la centrale électorale.

Elle invite par ailleurs « les autres forces politiques et sociales acquises au changement, à rejoindre le bloc patriotique, tel que prôné par le président Martin Fayulu, afin que triomphe la démocratie en RDC ».

Willy Theway Kambulu