RDC/Kasaï Central_JIF 2021 : l’ONG ‹‹Enfant-Avenir›› plaide pour l’éducation et l’accès à la justice équitable de la jeune fille

RDC/Kasaï Central_JIF 2021 : l’ONG ‹‹Enfant-Avenir›› plaide pour l’éducation et l’accès à la justice équitable de la jeune fille

11 octobre 2021 0 Par Grandjournalcd.net


A l’occasion de la Journée Internationale de la jeune Fille (JIF) 2021, l’ONG Enfant-Avenir trace un tableau sombre des violations des droits des enfants que subissent les jeunes filles en RDC et qui constituent de nombreux freins à leur éducation et leur émancipation.

Parmi ces violations, cette structure de la société civile, note la déscolarisation, l’excision, les mariages d’enfants, les grossesses précoces, l’esclavage, le trafic et l’exploitation.

Dans un communiqué rendu public à l’occasion de cette journée, l’ONG Enfant-Avenir dit avoir dénombré dans l’espace Kasaï depuis l’avènement de la crise Kamwina Nsapu plus de 680 filles issues des viols sans compter les femmes survivantes.

‹‹Ces adolescentes ont le droit à une vie sûre, en bonne santé et à une éducation, non seulement au cours de leurs années formatrices critiques, mais aussi une fois devenues femmes. Si les filles sont accompagnées durant l’adolescence, elles ont le potentiel de changer le monde – travailleuses de demain, entrepreneures, mentors, chefs de famille, dirigeantes politiques ou mères de famille››, lit-on dans ce communiqué signé par Me Pierre Bibombe, Coordonnateur de Enfant-Avenir.

Pour cette organisation, investir dans la réalisation du potentiel des adolescentes permet de défendre leurs droits et d’assurer un avenir plus équitable et plus prospère en leur faveur

Fondant sa conviction sur ces préceptes, Enfant-Avenir réitère son engagement à agir pour transformer la vie des milliers de filles victimes d’inégalités et de discriminations en RDC et plus particulièrement dans l’espace Kasaï depuis 2014.

Par ailleurs, cette structure profite de cette occasion pour invité la communauté à une mobilisation pour que toutes les filles aient le droit de devenir des femmes libres demain grâce à l’éducation et à l’accès à la justice équitable.

Pour rappel, le 11 octobre 2021 de chaque année, le monde célèbre la journée internationale de la fille qui met l’accent sur la nécessité de relever les défis auxquels sont confrontées les filles et de promouvoir l’autonomisation des filles et le respect de leurs droits humains.

Cette année, cette journée est célébrée sous le thème international « Génération numérique, notre génération ».

Ivan Honoré Mudiangombe