RDC/EPST_Amélioration des conditions de l’enseignement : depuis Kabeya Kamwanga, le Professeur Tony Mwaba lance la campagne d’appui à la gratuité, « PAS UNE SEULE ÉCOLE SANS BANCS »

RDC/EPST_Amélioration des conditions de l’enseignement : depuis Kabeya Kamwanga, le Professeur Tony Mwaba lance la campagne d’appui à la gratuité, « PAS UNE SEULE ÉCOLE SANS BANCS »

6 octobre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le Ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST), le Professeur Tony Mwaba s’est rendu ce mercredi 6 octobre dans le territoire de Kabeya Kamwanga au Kasaï Oriental, ce, pour lancer la compagne d’appui à la gratuité dénommée, « Pas d’écoles sans banc en RDC ».

Cette campagne lancée ce jour, sera pilotée par le fonds de promotion pour l’éducation qui a pour mission d’appuyer le secteur éducatif et plus particulièrement la gratuité de l’enseignement et l’amélioration de la qualité de l’enseignement, a fait savoir le Ministre Tony Mwaba.

Il a salué l’engagement du chef de l’État Félix Tshisekedi, qui selon lui, a fait de  » l’éducation un des axes prioritaires de son quinquennat »

« La réforme de la gratuité de l’enseignement qui est une réforme constitutionnelle, pas individuelle a été rendue possible par la seule volonté du chef de l’État et President de la République Félix Tshisekedi Tshilombo, nous disons qu’avant lui et depuis 2006, cette réforme était inscrite dans la constitution mais il est le seul et le premier à sortir cette réforme de la constitution pour la rendre effective »

L’occasion pour le ministre Tony Mwaba de réitérer sa détermination à consolider et pérenniser la gratuité de l’enseignement de base.

« Cette gratuité comme toute réforme est aujourd’hui combattue et très combattue par ceux là qui un moment donné ont estimé que c’était une réforme qui n’a pas été planifiée (…) Mais si elle connait des résistances comme toute vraie réforme, c’est pour des raisons de cupidité et de mauvaise des uns et des autres. Et je l’assume »

Par ailleurs, il a reconnu que la gratuité de l’enseignement a également provoqué des effets induits, notamment les suppléments des salles de classe  » qui ont un impact réel sur la qualité de l’enseignement »

« La campagne pas d’écoles sans bancs , s’inscrit dans cette perspective, de ne veiller pas seulement sur la gratuité mais de veiller également sur la qualité de l’enseignement, ceci voudrait dire que notre gouvernement a pris en mains la question de l’amélioration des conditions socio-professionnelles des enseignants, des élèves également, dans le cadre de la construction des nouvelles écoles, dans la politique d’équiper les écoles et réhabiliter d’autres en commençant par doter les manuels et fournitures scolaires mais également les bancs pour permettre aux enfants d’étudier dans les meilleures conditions où qu’ils de trouvent »

OML