RDC/Attaque du bureau de l’Ecidé : Lisanga Bonganga pointe du doigt accusateur le pouvoir en place

RDC/Attaque du bureau de l’Ecidé : Lisanga Bonganga pointe du doigt accusateur le pouvoir en place

25 septembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Dans une conférence de presse tenue à Kinshasa ce 23 septembre, le coordonnateur de la dynamique pour la sortie de crise, DYSOC, Jean-Pierre Lisanga Bonganga accuse le pouvoir de Felix Tshisekedi d’être protagoniste du saccagement du bureau du parti politique Ecidé de l’opposant Martin Fayulu.

En effet, la DYSOC dénonce l’intolérance politique qu’il estime avoir élu domicile en République démocratique.

« C’est ce pouvoir qui est à la base de la violence aveugle et gratuite ayant conduit à l’attaque ciblée du siège national de l’Ecidé, un des partis politiques phares de la coalition Lamuka, incarnée par les présidents Martin Fayulu et Adolphe Muzito », a dit Lisanga Bonganga.

Par ailleurs, ce mouvement politique se dit être victime de la mauvaise foi du pouvoir en place par le fait qu’il soutient la coalition politique de l’opposition et les confessions religieuses qui sont opposées au choix d’un candidat président de la centrale électorale, que l’on accuse d’être proche du président de la république Felix Tshisekedi.

« Je dénonce les aigreurs, les rancœurs et les amertumes exprimés à notre égard par certains thuriféraires du pouvoir en place, du fait de notre soutien indéfectible au président Martin Fayulu, à la coalition Lamuka, à la position juste, responsable et clairvoyante des Églises catholique et protestante dans l’adoption consensuelle des reformes institutionnelles pour des élections apaisées, transparentes et crédibles » ajoute-t-il.

Par conséquent, la Dynamique pour la sortie de crise maintient le même élan et soutient la deuxième marche pacifique nationale du 29 septembre courant, organisée par la coalition politique Lamuka.

A titre de rappel, Les hommes non autrement identifiés avaient visité le jeudi 03 septembre, le bureau du parti politique Ecidé cher à Martin Fayulu situé dans la commune de Limeté.
Le siège communal de ce parti a été saccagé, des drapeaux emportés, et d’autres objects du bureau sabotés.

Willy Theway Kambulu