Congo-Tchad : Mahamat Idriss Déby Itno attendu à Brazzaville ce samedi 25 septembre   

Congo-Tchad : Mahamat Idriss Déby Itno attendu à Brazzaville ce samedi 25 septembre  
 

24 septembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le président du Comité militaire de transition, président de la République du Tchad, Mahamat Idriss Déby Itno séjournera à Brazzaville du samedi 25 au dimanche 26 septembre. Cette visite de travail et d’amitié en terre congolaise confirme l’excellence des relations entre le Tchad et le Congo.  

Le président de la République du Tchad a été investi dans ces fonctions à la suite du décès tragique, du maréchal Idriss Déby Itno, son père, le général de corps d’armée, Mahamat Idriss Déby Itno, le 20 avril dernier. Pour sa première visite à Brazzaville, il sera accueilli samedi, en fin de matinée à l’aéroport international Maya-Maya par son homologue congolais, Denis Sassou N’Guesso. Un entretien en tête-à-tête entre les deux chefs d’Etat suivra au Palais du peuple dans l’après-midi.
 
Les deux hommes d’Etat se rencontrés le 16 septembre dernier à Luanda, à l’occasion du mini-sommet des chefs d’Etat de la Cirgl. A Brazzaville, ils pourraient faire le point sur la coopération entre Brazzaville et N’Djamena et discuter de la situation en Afrique centrale et sur l’ensemble du continent au regard de nombreux défis communs auxquels font face leur deux pays, notamment en ce qui concerne l’intégration, la relance économique, la lutte contre la pandémie de covid-19 et le terrorisme.
 
Denis Sassou N’Guesso et Mahamat Idriss Déby Itno ne manqueront pas d’aborder les questions d’intérêt commun dans le cadre du renforcement du rôle des trois sous-ensembles régionaux dont leurs deux pays sont membres, à savoir la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Cirgl.
 
A l’évidence, les tensions entre les grandes puissances du monde qui marquent les travaux de l’Assemblée générale des Nations unies présentement à New York susciteront à coup sûr l’attention des deux chefs d’Etat.

Wilfrid LAWILLA