RDC/Kinshasa : Les 161 bus de Transco étaient déposés de manière officielle sur le site de N’Sele (Communiqué)

RDC/Kinshasa : Les 161 bus de Transco étaient déposés de manière officielle sur le site de N’Sele (Communiqué)

23 septembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Les anciens mandataires de TRANSCO en suspension ont réagi au sujet de 161 bus trouvés sur le site N’Sele.

Ces membres en suspension annoncent à travers un communiqué qu’il sont indignés des affirmations de l’équipe interimaire.

 »Nous exprimons notre surprise et notre indignation pour le caractère scandaleux des affirmations de l’équipe dirigeante intérimaire de TRANSCO, tant les faits rapportés ont été déformés et travestis. » Peut-on lire dans ce document parvenu à Grandjournalcd.net.

Et de poursuivrez

 »Aussi, nous tenons à apporter les informations qui malheureusement n’ont pas été mises à votre disposition. Et pourtant, une simple vérification des faits et dossiers disponibles au sein de TRANSCO par l’équipe en place aurait permis de vous édifier » rapportent ces mandataires en suspension préventive.

Selon, la correspondance de ces membres de TRANSCO, le processus de remise et reprise organisé en dehors des installations de cette société de transport n’ a pas permis de renseigner davantage la nouvelle équipe.

 »Il y a lieu de rappeler que les Mandataires publics de TRANSCO, suspendus à titre préventif par votre arrêté 004 du 30 juillet 2021, étaient appelés à procéder illico à la remise-reprise provisoire et en dehors des installations de TRANSCO. Ce qui n’a pas permis aux équipes sortante et entrante de faire un constat et un état des lieux ni sur les sites N’sele, ni sur les deux entrepôts TRANSCO » déclarent -ils.

Blackson Bongi et Remy Kachoko affirment également que ces bus étaient abandonnés et le gouvernement avait décaissé un montant de un million de dollar pour réparation.

Ils font savoir que ces 161 bus TRANSCO de marque Mercedes du lot des 500 acquis en 2013 sont entreposés de manière officielle dans les sites de N’sele et placés sous sécurité et garde des éléments de la Garde Républicaine en détachement à TRANSCO.

Ils ajoutent, par ailleurs que cet entreposage à titre provisoire a été justifié par l’insuffisance d’espace dans les 02 dépôts de l’Etablissement public avec l’arrivée imminente de nouveaux bus et la difficulté pour le Gouvernement d’octroyer à TRANSCO de nouveaux espaces aménagés ou à aménager.

Dans leur lettre du jour, ces anciens gestionnaires de TRANSCO précisent que les bus transférés à N’sele avaient été intensément exploités depuis 2013. Ils présentent plusieurs problèmes mécaniques du fait de leur vieillissement. Des simples réparations courantes ne suffisent plus, au risque de voir ces bus retomber régulièrement en panne sur les routes de Kinshasa.

Pour eux, TRANSCO est sous la responsabilité de l’équipe dirigeante.

 »Pour ainsi dire, TRANSCO est à ce jour sous la responsabilité entière de l’équipe dirigeante intérimaire qui doit continuer à mobiliser des solutions aux nombreux problèmes de l’Etablissement, en se référant notamment aux travaux et suggestions pertinentes qui ont été faits, à son temps, souvent avec l’accompagnement des compétences techniques avérées.
En compulsant les classements au Cabinet, Secrétariat Général et structures dépendantes (GET notamment) comme chez TRANSCO, on aurait pu recueillir beaucoup d’informations susceptibles de guider l’action positive en faveur de l’Etablissement.

Cette déclaration intervient quelques jours après avoir trouvé une centaine de bus dans un entrepôt de N’Sele.

Patrice NTANGA