RDC : Félix Tshisekedi invité à l’idée de l’élaboration d’une nouvelle Constitution à soumettre au référendum populaire

RDC : Félix Tshisekedi invité à l’idée de l’élaboration d’une nouvelle Constitution à soumettre au référendum populaire

19 septembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Dans une déclaration datée du samedi 18 septembre dernier et signée par son nouveau Secrétaire Général, Manix Iyenda, le parti politique Congo Positif constate que la Constitution du 18 février 2006 n’est plus adaptée au contexte politique et social de la RDC marqué par la fin de la belligérance des années 1997-2018 ainsi que par l’alternance pacifique et civilisée entre un Président sortant et un Président entrant qui a eu lieu en janvier 2019.

De ce point de vue, CONGO POSITIF considère qu’une constitution mise en place pour régler la situation de belligérance qui avait morcelé le pays en micro-Etats, n’est plus adaptée pour gérer le pays en temps normal, caractérisé par l’alternance au pouvoir.

A cet effet, CONGO POSITIF qui a fait sa rentrée politique ce weekend, appelle au changement de la Constitution mieux à l’élaboration d’une nouvelle Constitution devant entre autres, aider à tourner la page des belligérants et adapter la gouvernance aux impératifs et réalités de l’heure.

Pour y arriver, ce parti membre de l’union sacrée, implore le Président de la République Félix Tshisekedi de porter l’idée de l’élaboration d’une nouvelle Constitution à soumettre au référendum populaire au moment de la tenue des élections générales de 2023; de poursuivre les efforts de paix engagés au Nord – Kivu et en Ituri en rapport avec l’Etat de siège pour lequel il exige qu’il soit accordé un délai de cinq ans minimum pour en finir avec l’insécurité devenue chronique à l’Est de notre pays et qui a décimé plusieurs millions de congolais.

Dans cette même déclaration, cette formation politique invite l’Assemblée Nationale à appliquer l’article 85 de son Règlement intérieur pour ainsi invalider les députés nationaux absentéistes qui, de surcroit, touchent indûment l’argent du contribuable congolais sans faire le travail pour lequel ces émoluments leurs sont versés; et à appliquer rigoureusement l’article 222 alinéa 2 de la Constitution qui lui donne le pouvoir de mettre en place « d’autres institutions d’appui à la démocratie » étant entendu que celles qui sont en place divisent le pays et sont inadaptées au contexte politique marqué par l’alternance du pouvoir.

Le gouvernement quand à lui, ajoute le parti cher à Dieudonné Nkishi doit appliquer l’article 36 de la Constitution pour ne pas continuer à exposer la jeunesse aux antivaleurs qui compromettent son avenir, en combattant contre les importations des produits vivriers par la mise en place d’une véritable politique visant la production intérieure ; et le retrait de la RDC de la Zone de Libre Echange continentale où elle a été amenée sans que les préalables nécessaires à la survie de l’économie nationale ne soient remplis.

Ivan Honoré Mudiangombe