RDC/Sud kivu-Érection d’un cimetière à Nyantende : l’opiniâtreté du promoteur étonne la population locale

RDC/Sud kivu-Érection d’un cimetière à Nyantende : l’opiniâtreté du promoteur étonne la population locale

13 septembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Les habitants des groupements de Mumosho et Mudusa disent décliner leurs responsabilités concernant tous les dégâts matériels et humains qui vont survenir à Nyantende dans le dossier relatif à l’érection d’un cimetière commercial à Nyantende,pourtant contestée par la population.

Affirmations qui fait suite à la poursuite des travaux de construction de cette infrastructure funèbre dans cette partie du sud kivu par la fondation Amani Ngubiri en dépit de plusieurs lettres des autorités locales, nationales ainsi que celles du caucus des députés de Kabare rejetant ce projet.

Au cour d’une rencontre qui a mis autour d’une même table différentes couches de la population, les organisations de la société civile et le député provincial Amani NGUBIRI, la population a réitéré sa position,elle ne veut pas de cimetière à Nyantende.

Lors de ce face à face, les habitants de des groupements demandent à Amani NGUBIRI,promoteur du projet,de remplacer celui-ci par un autre lié au développement.

Venu répondre à l’invitation de cette population, Amani NGUBIRI ne jure que sur son projet. Selon lui, il ne voit pas ce qui pourra l’empêcher de continuer avec la construction de son cimetière.
Tout en qualifiant cette révolte de la population de Cibanda d’être une manipulation politicienne, NGUBIRI de dit déterminé à aller jusqu’au bout.

Des propos qui vont d’un coup révolter la population. Pascal AGANZE président de la société civile de Mumosho cndamne cette attitude nonchalante et plaide pour l’implication des autorités à tous les niveaux dans ce dossier avant que le pire n’arrive.

Les habitants de Cibanda prennent à témoin l’opinion tant locale, provinciale que nationale.

Il sied de rappeller que cela fait plusieurs mois que la question d’un cimetière commercial à Nyantende divise les habitants de cette partie du territoire de Kabare et le député provincial Amani NGUBIRI. Alors que la population ne veut pas de ce projet, le propriétaire continue avec des travaux.Et déjà plusieurs cas de violence et destruction méchante ont déjà été relevés dans ce dossier funèbre.

La Rédaction