RDC/Kasaï-Plainte contre les usines angolaises pollueuses des eaux : le RFDK échange avec Modeste Mutinga

RDC/Kasaï-Plainte contre les usines angolaises pollueuses des eaux : le RFDK échange avec Modeste Mutinga

2 septembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le Réseau des Femmes pour le Développement du Kasaï, RFDK a rencontré ce jeudi 02 septembre, le ministre congolais des affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale, Modeste Mutinga Mutuushayi, à Tshikapa pour lui faire part de la plainte initiée contre les sociétés angolaises pollueuses des eaux des rivières Tshikapa et Kasaï.

D’après madame Lily Bilonda Badibanga qui a conduit la délégation auprès du ministre, ce membre du gouvernement leur a promis des résultats concrets.

« Nous sommes vraiment très contentes et touchées par tout ce qu’il (le ministre) nous a dit, il nous a promis beaucoup de choses je sais que cela va se réaliser, parce qu’il a même promis d’aller sur terrain pour visiter un site vendredi avant son départ. Donc, c’est ce que nous attendons. Nous attendions des résultats concrets venant du gouvernement central. Nous lui avons parlé de ce qui se passe concernant la pollution des rivières et aussi, nous avons insisté en ce qui concerne la plainte que le RFDK a initié. Il nous a soutenues » a dit Lily Bilonda au micro du grandjournalcd.net.

De sa part, le ministre Modeste Mutinga a promis faire part à l’exécutif pour voir quelle manière appuyer cette plainte. Le patron des affaires sociales a conseillé ces femmes, à enrichir leur plainte avec les preuves fiables

« Je crois que nous serons de retour pour répondre au cahier des revendications présenté par le RDFK. C’est de notre droit de déférer devant la justice le pays pollueur, mais il y a une procédure, nous allons informer le gouvernement qu’il y a une plainte qui est encours , initié par les structures sociales du Kasaï « . a martelé le ministre Modeste Mutinga

Et d’ajouter :

« Il y a une action diplomatique qui sera engagée également, nous avons conseiller utilement ces structures, comment nous allons procéder ensemble. Mais j’ai demandé que le plus important soit la récolte des données. Il faudrait que nous ayons beaucoup d’informations, beaucoup de preuves pour pouvoir justifier notre plainte » a t-il chuté

À titre de rappel, les eaux de la rivière Tshikapa ont été polluées depuis l’Angola où celle-ci prend sa source. Selon le gouverneur du Kasaï, il s’agit d’une usine angolaise d’exploitation des diamants qui a déversé des matières toxiques dans l’eau

Willy Theway Kambulu à Tshikapa