RDC/EPST_Exetat 2021 : Corruption, tricherie et phénomène 100% de réussite, le professeur Tony MWABA annonce la fin de la récréation

RDC/EPST_Exetat 2021 : Corruption, tricherie et phénomène 100% de réussite, le professeur Tony MWABA annonce la fin de la récréation

2 septembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

À l’avant dernier jour des épreuves de la session ordinaire des Examens d’État, édition 2021, le professeur Tony MWABA KAZADI, Ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique dit avoir fait face aux antivaleurs qui assiègent les Exetats, de la passation des épreuves à la publication des résultats.

Dans une sortie médiatique qui augure la rupture avec les antivaleurs du passé, le ministre de l’EPST a sonné la fin de la récréation. Interrogé ce Mercredi 01 septembre par Floride Zantoto sur les antennes de Cdirect, le Ministre Tony MWABA a annoncé la fin du phénomène 100% de réussite basée sur la corruption et la tricherie dans les examens d’État. Pour ce faire, le patron de l’EPST dit avoir traqué les ‹‹mercenaires›› et certains ‹‹inspecteurs principaux provinciaux›› qui étaient impliqués dans les opérations de tricherie.

‹‹Vous aurez le bilan peut-être après demain. Il y a certains chefs d’établissements qui sont aux arrêts au moment où je vous parle. Ils sont emprisonnés à cause de ça››, annonce Tony MWABA, déterminé à imposer la rupture dans ce sous secteur de l’enseignement. Pour parachever la lutte contre la corruption et la tricherie aux examens d’État, Tony MWABA dit avoir élaboré la ‹‹stratégie choque›› avec l’Inspecteur général de l’EPST.

‹‹C’est à la dernière minute, le même jour de la passation que nous avons changé les superviseurs, les chefs des centres et cela a perturbé leur organisation››, dévoile t-il. À en croire le professeur Tony MWABA, la stratégie mise en place avec son l’Inspecteur général a perturbé tous les plans des élèves finalistes qui avaient déjà des complicités internes.

‹‹Les élèves n’ont pas été capables de localiser dans le temps et dans l’espace, celui à qui ils avaient remis quelques billets pour obtenir de lui ce service là. Et curieusement, comme ils [les finalistes ndlr] n’étaient pas suffisamment préparés, comme ils croyaient à cette main là qui allait les secourir pendant les épreuves, ils n’ont pas vu cela venir, ils ne pouvaient que prendre la tangente, quitter la salle››, recompte le ministre de l’EPST, satisfait des stratégies mises en place pour lutter contre les antivaleurs dans son secteur.

David MWANIA