RDC/Kasaï : la lucha s’en prend vivement à la délégation du gouvernement central

RDC/Kasaï : la lucha s’en prend vivement à la délégation du gouvernement central

29 août 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Dans une déclaration dont une copie est arrivée à grandjournalcd.net ce samedi 28 août 2021, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement Lucha déplore le retard avec lequel le gouvernement central a réagi à la catastrophe naturelle qui a frappé la province du Kasaï. Pour la Lucha, l’observance d’un mois sans réagir alors que les dégâts sont à craindre, c’est une preuve qui prouve le Kasaï est désolidarisé dans l’action du gouvernement central.

« La lucha section de Tshikapa déplore l’inattention et la négligence du gouvernement central face aux fléaux auxquels fait face la province du Kasaï », déclare la lucha.

Et d’ajouter :
« Le pouvoir du président Felix Tshisekedi n’est pas à son premier forfait à l’égard de la province du Kasaï. Le projet 100 jours n’a aucunement profité le Kasaï , les conflits frontaliers survenus à Bakwakenge entre les provinces du Kasaï et du Kasaï-Central sont passés sous l’oeil impuissant du gouvernement central, sans aucune assistance alimentaire ni justice équitable, contrairement aux provinces de l’Est et celles du grand Katanga où le président, le premier ministre et plusieurs membres du gouvernement s’empressent pour embarquer dans les avions afin d’aller secourir en cas de problèmes… » s’est-elle indignée.

En effet, ce mouvement citoyen appelle la délégation du gouvernement central de construire des forages à Tshikapa, afin de faciliter l’accès à l’eau potable et disponibilser les récipients aux victimes.

Par ailleurs, la Lucha qui invite le gouvernement de la RDC à traduire la société angolaise pollueuse des eaux à la justice, promet entretenir des actions de grande envergure afin d’obtenir l’indemnisation des victimes, si rien n’est fait de la part du gouvernement congolais.

Il sied de rappeler que la ministre Ève Bazaiba Masudi conduit une délégation gouvernementale à Tshikapa depuis vendredi dernier, pour s’enquérir de la situation de pollution des eaux des rivières Tshikapa et Kasaï.

Willy Theway Kambulu