RDC/UNPC : Sylvain Mukendi appelle les journalistes du Kasaï Central à ne pas « confondre la profession avec le militantisme»

RDC/UNPC : Sylvain Mukendi appelle les journalistes du Kasaï Central à ne pas « confondre la profession avec le militantisme»

26 août 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Au cours d’une matinée d’échange organisée ce jeudi 26 août 2021 à Kananga au siège de l’ONG FMMDK , le vice-président de la commission de formation de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) a invité les journalistes au respect de l’éthique et déontologie du métier.

Profitant de son séjour au Kasaï Central, Sylvain Mukendi a demande à ses confrères d’éviter de confondre la ligne éditoriale avec le militantisme politique.

« La presse ne doit pas confondre les valeurs et la ligne éditoriale avec le militantisme politique ou la défense des intérêts particuliers et partisans de n’importe quelle nature« , a-t-il dit.

Pour ce faire, il a rappelé que l’UNPC par l’entremise de son président national Gaby Kuba et de son président de la commission de formation Jeanric Umande compte intensifier une série des ateliers dans les provinces.

«A ce jour l’UNPC par l’entremise de notre président Gaby Kuba et indirectement par notre commission de formation dirigée par Jeanric Umande pense assumer son rôle d’autorégulation pour agir en amont et prévenir les aléas dont sont victimes les journalistes dans l’exercice de leur métier, ce qui les expose parfois à des poursuites judiciaires malencontreuses. Raison pour laquelle, plusieurs ateliers de formation sont envisagés » a insisté Sylvain Mukendi.

Selon le constat de ce responsable adjoint de la commission de formation de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC), ne devient journaliste qui le veut, des critères doivent être renforcés pour faire partie de la corporation et bénéficier de la carte professionnelle.

« Cela mettrait notre métier à l’abri des moutons noirs qui, sans foi ni loi, se comportent en véritables mercenaires. Aussi, il est du devoir de l’UNPC, de réprimer tout comportement tendant à discréditer le métier de la presse par sa Commission de discipline et d’éthique professionnelle, dans le but de lui éviter des poursuites judiciaires car, la loi N°96-002 du 22 juin 1996 définit par « délit de presse toute infraction commise par voie de presse » et doit avoir un traitement et un régime particuliers. Seuls les pairs ont qualité de qualifier une infraction de presse et non les juridictions des droits communs »a martelé ce dernier.

Pour Sylvain Mukendi, l’autorité administrative des médias, devrait travailler pour « orienter toutes ces fautes au niveau de la corporation. Ce qui éviterait aux communs de mortel de crier à la chasse aux sorcières« .

En conclusion, il a invité les journalistes à s’investir dans la logique de la commission de formation de l’UNPC pour le respect de l’éthique et déontologie.

De son côté , le président sectionnaire de l’UNPC Kasaï Central Adely Kabasubabo a vivement salué cette initiative de la commission de formation , avant d’appeler ses pairs à mettre en pratique tous les conseils encaissés lors de cette journée .

La Rédaction