RDC / Problèmes internes à l’Union Sacrée : voici la ligne rouge à ne pas franchir selon Moïse Katumbi

RDC / Problèmes internes à l’Union Sacrée : voici la ligne rouge à ne pas franchir selon Moïse Katumbi

20 août 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Dans l’opposition au cours des deux premières années du mandat de Félix Tshisekedi à la tête du pays depuis le 24 Janvier 2019, le Chairman Moïse Katumbi est entré dans la majorité parlementaire et par ricochet au gouvernement, après les consultations présidentielles organisées entre novembre et décembre 2020.




Alors que les enjeux politiques liés à la présidentielle de 2023 semblent prendre le dessus sur la cohésion entre certains membres de l’Union Sacrée de la Nation, les lignes rouges sont quant à elles déjà tracées au sein de certains états-majors politiques.


Dans une interview exclusive accordée à nos confrères du magazine Jeune Afrique, l’ancien gouverneur de l’ex – Katanga n’a pas hésité de dire que la loi sur la nationalité était une ligne à ne pas franchir.

Sur cette question, le président du parti Ensemble pour la République a dit qu’il quittera l’Union Sacrée de la Nation si la loi sur la nationalité venait d’être adoptée.

« Il s’agit clairement d’une ligne rouge. Si elle venait à être ne serait-ce que programmée pour être débattue au parlement, nous quitterons la majorité » a-t-il révélé.

Tout en confirmant qu’il n’y a aucun problème entre lui et l’actuel président de la république Félix Tshisekedi, mais plutôt avec son entourage, Moïse Katumbi par dire qu’en 2023, les élections ne sont pas une option mais une obligation.

David MWANIA