RDC/Kasaï-consolidation de la paix : 50 jeunes en atelier de renforcement des capacités sur la médiation et le plaidoyer

RDC/Kasaï-consolidation de la paix : 50 jeunes en atelier de renforcement des capacités sur la médiation et le plaidoyer

17 août 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Au total 50 jeunes femmes et jeunes hommes de la province du Kasaï participent depuis ce mardi 17 août, à un atelier de renforcement des capacités sur la médiation et le plaidoyer. Ces assises organisées par ONU-FEMMES et Bureau Conjoint des Nations-unies pour les Droits Humains, BCNDH se tiennent dans la salle de conférences de la 27ème CMCO, à Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï.

D’après le professeur Sylvain Mabika représentant au Kasaï, de la représentante résidente de l’ONU-FEMMES en RDC, l’objectif est de renforcer le rôle des femmes et des jeunes dans la gouvernance locale et la consolidation de la paix dans le Kasaï
 » Ce séminaire rentre dans le cadre de la mise en oeuvre par le consortium BCNDH-ONU FEMMES pour le projet  » Renforcer le rôle des femmes et des jeunes dans la gouvernance locale et la consolidation de la paix dans la province du Kasaï, ville de Tshikapa ». Plus largement, cet atelier participe à l’effort mondial visant la prise en compte du genre dans la gouvernance locale en matière de la promotion de la participation et de l’implantation des femmes et des jeunes comme artisans de la paix » a fait savoir Sylvain Mabika

Financé par le fonds de consolidation de la paix, du secrétaire général de l’ONU, cet atelier abordera deux résolutions essentielles du conseil de nations unies (1325 et 2250) , qui demandent et justifient l’implication des jeunes et des femmes dans la lutte contre l’extrémisme violent de la promotion de la paix durable

Le ministre provincial de la jeunesse qui a procédé au lancement de cet atelier a ému le voeu de voir, à l’issue de cette formation, l’amélioration du rôle des jeunes et des femmes dans la province du Kasaï

« La paix à laquelle nous aspirons serait un mot vin, si elle n’est pas fondée sur la participation et l’implication inclusive des femmes et de jeunes femmes à la gouvernance pilier des valeurs positives et à la consolidation de la paix et la cohésion sociale. Il est donc plus qu’une nécessité que les jeunes femmes et les jeunes hommes soient outillés en technique de médiation et plaidoyer en vue de stimuler leur leadership » a exhorté Jean Kabamba

Il sied de signler que cet atelier qui a débuté ce mardi 17 août, prend fin mercredi 18 août 2021, soit deux jours.

Willy Theway Kambulu