RDC/EPST: l’IGF exige des conditions malveillantes aux surveillants du Tenafep pour toucher leurs primes

RDC/EPST: l’IGF exige des conditions malveillantes aux surveillants du Tenafep pour toucher leurs primes

16 août 2021 1 Par Grandjournalcd.net

Dans une lettre datée du 12 août 2021 au comptable public principal relative à la gestion des fonds du Test National de Fin d’Etudes Primaires(TENAFEP), l’inspecteur général des Finances, Jules Alingete Key a infligé des fortes mesures qui ne vont pas permettre les surveillants de cet examen de toucher à leurs primes.

« Je vous invite à respecter scrupuleusement les conclusions retenues pour la réussite de cette première expérience de prise en charge du Tenafep par le trésor public. À savoir : la libération de fonds uniquement sur présentation des pièces justificatives et sous l’encadrement de l’équipe de l’inspection générale des finances en mission auprès de votre bureau comptable ; le paiement de la collation uniquement en faveur des intervenants ayant effectivement travaillé dans l’organisation du Tenafep, et par leurs comptes bancaires, … » peut-on lire dans cette correspondance de l’IGF.

Face aux enseignants ce lundi, le patron de l’EPST, Tony Mwaba a estimé que les prime que doivent toucher ces surveillants ne conviennent pas de bancariser l’opération, étant donné que les banques prélèvent l’AGIO.

« Entre Jules Alingete et moi ( ndlr, Tony Mwaba, celui qui combat sérieusement les anti-valeurs au sein de sous secteur de l’EPST, c’est bien moi. Je suis à la tête de ce ministère pour faire une rupture avec les anti-valeurs » disait Tony Mwaba aux professionnels de la craie.

Rappelons que l’IGF accuse Tony Mwaba de tentative de détournement des fonds sans preuves.

Avocat, et professeur des universités, Tony Mwaba promet d’ester Jules Alingete en justice pour laver sa réputation.

Willy Theway Kambulu