RDC/Gestion de Kinshasa : Les élus provinciaux opposés aux propos de Kabund

RDC/Gestion de Kinshasa : Les élus provinciaux opposés aux propos de Kabund

13 août 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Les députés provinciaux de la ville de Kinshasa se sont catégoriquement opposés aux déclarations faites par le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund accusant Gentiny Ngobila de mauvais gestionnaire de la ville province de Kinshasa.

Dans une déclaration faite ce jeudi 13 août à Kinshasa, ces élus disent ne pas être d’accord avec le Président a.i du parti présidentiel sur deux points, notamment l’insécurité et la salubrité. Pour eux, l’insécurité est une question dont le gouvernement central reste le seul responsable avec sa Police.

 » Cette question (de l’insécurité) réleve de la police de la ville qui dépend du Gouvernement central », a rappelé Junior Nembalemba, député provincial qui a lu ladite déclaration.

Concernant la salubrité, les élus du peuple de Kinshasa saluent cependant les efforts de Ngobila qui, selon eux, s’est distingué de son prédécesseur, André Kimbuta.

 » Dès notre de entrée en fonction, la ville de Kinshasa était envahie par les montagnes d’immondices. Aujourd’hui, toute personne sérieuse constate que ces montagnes de déchets ont disparu »

En plus,  » Lorsqu’on parle des immondices qui jonchent les rues de la ville depuis l’aéroport, ces allégations ne reflètent pas la réalité », a-t-il contredit le numéro 2 de la chambre basse du Parlement congolais.

Comme d’habitude au Congo-Kinshasa, ces deux positions contradictoires sur la gestion du gouverneur de la capitale de l’ancienne colonie belge pourront, déjà dans les heures qui suivent, faire tomber des mille et des mille réactions. Les heures qui suivent seront fâcheuses dans la classe politique congolaise sur cette affaire.

Il convient de rappeler que le caucus de députés de Kinshasa s’était réuni mercredi 11 août dernier à Kinshasa pour réfléchir sur les problèmes qui gangrènent le développement de la ville province de Kinshasa. Rencontre au cours de laquelle ils ont mis sur pied les problèmes liés à l’insécurité, la salubrité, les constructions anarchiques, la circulation routière et la spoliation. Voilà ce qui avait poussé Jean-Marc Kabund à déclarer à la presse, après leur rencontre, que « la ville de Kinshasa n’est pas gouvernée ».

Jean-Claude Kabinda