RDC: La présidence de la CENI, ne peut pas être l’otage de deux candidatures (CLC)

RDC: La présidence de la CENI, ne peut pas être l’otage de deux candidatures (CLC)

3 août 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) s’interroge sur les leçons que le congolais ont tirées des élections passées.

Ce structure de lutte démocratique a fait savoir dans un communiqué parvenu ce mardi 03 août 2021 à Grandjournalcd.net que la CENI ne peut être l’otage de deux candidatures malgré leurs pertinence intrinsèques.

Elle demande également aux confessions religieuses à revenir à la table de négocier pour statuer sur d’autres candidature fixe le document.

« La RDC possède, en effet, de bien d’autres experts de haut-niveau en matière électorale. L’enjeu revient à choisir celui qui présenterait un maximum de garantie probité morale, d’impartialité et d’indépendance à l’égard des forces politiques, toutes tendances confondues » estiment les signataires du CLC.

Par ce communiqué, le CLC a profité de l’occasion pour condamner la profanation des églises et des objets du culte par des actes de vandalisme et des insultes les plus obscènes proférés à l’endroit de l’Archeveque métropolitain de Kinshasa Fridolin Ambongo.

Selon ce regroupement laïc, ces comportements sont intolérables et appellent enquêtes et sanctions des coupables. Car en démocratie, on ne peut pas contraindre quiconque à souscrire à un accord, à coup de menaces, d’intimité ou d’injures note le communiqué.

Patrice Ntanga